Accueil Consom'actionMénage Fabriquer ses produits ménagers écologiques
Tous les ingrédients pour fabriquer ses produits ménagers écologiques

Fabriquer ses produits ménagers écologiques

par C l'air du temps
0 commentaire

Fabriquer ses produits ménagers écologiques en plus d’être mieux pour l’environnement c’est économique et meilleur pour la santé !

En effet, les produits ménagers conventionnels sont vendus comme LES produits dont vous avez besoin chez vous, alors qu’ils sont clairement toxiques pour l’humain et l’environnement. D’autant plus, qu’à l’heure où se développent de plus en plus d’allergies, il est temps de changer radicalement nos habitudes, pour revenir à des solutions de ménage dites « de grand-mère ».

Il est possible de fabriquer ses produits ménagers écologiques à partir de quelques ingrédients de base. On les appelle les indispensables car ils sont nécessaires et suffisants pour un ménage plus vert. Car, à utiliser seuls ou combinés, ils deviendront très vite vos alliés pour une maison saine, propre et sans produits toxiques !

Constituer sa droguerie écologique

Bicarbonate de soude

(n.m.) :  il porte plusieurs noms synonymes : bicarbonate de soude, carbonate monosodique ou carbonate acide de sodium ; il s’agit d’un composé chimique naturel qui se présente sous la forme d’une poudre blanche.

Il possède des propriétés variées qui font de lui un allié indispensable pour la maison.

  • antibactérien & fongicide
  • blanchissant du linge
  • désodorisant
  • nettoyant multi-fonctions

Il existe trois types de bicarbonate de soude :

  • technique (à utiliser pour le ménage)
  • alimentaire
  • médicinal

La différence entre les trois réside dans les critères de pureté. Chacun doit être utilisé pour l’usage affecté, donc renseignez vous à l’achat du produit : la qualité alimentaire est tout particulièrement indiquée avec le code FCC. Pour rendre la chose plus simple, nous prenons l’alimentaire que nous utilisons en cuisine & pour le ménage.

Le bicarbonate, allié incontournable d'un ménage naturel

Vinaigre blanc

(n.m.) : également porteur de plusieurs noms : vinaigre d’éthanol, vinaigre d’alcool, vinaigre blanc ou vinaigre cristal. C’est une solution liquide aqueuse résultant de la fermentation alcoolique.

Plusieurs possibilités d’utilisation en alimentaire en tant que conservateur ou alors – et c’est ce qui nous intéresse le plus – en tant que nettoyant pour la maison ! Et oui ! Car c’est un puissant actif nettoyant anti-bactérien naturel.

#astuce : si son odeur un peu forte vous incommode, elle peut facilement être limitée par l’ajout de vos pelures d’agrumes dans le vinaigre (clémentines/oranges/citron) ce qui augmente également son pouvoir nettoyant avec l’acide citrique contenu dans les agrumes.

On peut faire macérer des agrumes dans le vinaigre blanc

Les savons : de Marseille & Noir

Le savon de Marseille

(n.m.) : L’authentique savon de Marseille est composé de 72 % d’huile végétale mélangée à de la soude et … RIEN D’AUTRE. Sa fabrication, elle, se fait au chaudron. Il est ensuite vendu sous forme de pâte ou de cube.

Votre attention doit se porter sur deux éléments lors du choix du savon de Marseille :

  • aucune appellation ne protège le savon de Marseille. En effet, sa fabrication est livre et donc tout savon, même sans respecter le procédé spécifique de fabrication, peut être librement appelé savon de Marseille. Attention aux faux amis !
  • parmi les huiles végétales traditionnellement utilisées, on trouve l’huile d’olive, l’huile de coco et l’huile de palme. La dernière est incontestablement l’huile végétale au bilan écologique le plus désastreux. C’est pourquoi on vous invite à sélectionner du savon de Marseille dont la composition privilégie d’autres huiles.

Le savon noir

(n.m.) : Le savon noir est obtenu à partir d’un mélange d’huile et d’olives noires broyées et macérées dans du sel et de la potasse. Il se présente sous la forme d’une pâte de couleur sombre à l’odeur enivrante.

Les deux savons présentent des propriétés communes :

  • à la maison : nettoie et fait briller sols, carrelages et parquets, dégraisse les éléments de cuisine, détache les textiles et les sols
  • pour l’hygiène : propriétés calmantes et adoucissantes adaptées aux peaux délicates
Le savon noir et le savon de Marseille pour tout dégraisser dans la maison

Cristaux de Soude

(n.m.) : le carbonate de sodium est un corps composé chimique minéral ayant pour formule Na2CO3 et correspondant à l’espèce minérale naturelle dénommée la natrite. Il s’agit d’un sel de sodium de l’acide carbonique

ATTENTION : ne pas confondre avec la soude caustique – beaucoup plus corrosive – qui s’utilise traditionnellement pour déboucher les tuyauteries récalcitrantes

Au quotidien, c’est le produit qui servira d’agent dégraissant puissant et nettoyant multi-fonctions. NOTA : à acheter en poudre concentrée soit des cristaux de soude anhydres

Vous l’utiliserez :

  • pour faire la vaisselle : à diluer dans le savon liquide pour récurer les plats, elle est un des ingrédients de la recette du produit lave-vaisselle maison
  • dans les pièces d’eau : pour nettoyer les toilettes, l’évier, le bac de douche ou la baignoire
  • dans le cadre de gros travaux : nettoyage de terrasses, décapage des peintures ou papiers peints…
On retrouve les cristaux de soude dans de nombreuses recettes de produits ménagers

Percabonate de Soude

(n.m.): Parfois appelé « eau oxygénée solide », le percarbonate de soude est issu d’une association entre le carbonate de sodium (cristaux de soude) et le peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée).

Son action ?

  • la « partie » cristaux de soude rend plus efficace les détergents et dégraisse ;
  • et la « partie » eau oxygénée blanchit et désinfecte.

Il ne contient ni chlore, ni phosphate si préjudiciables à nos rivières. Un impact réduit sur l’environnement, mais un pouvoir d’action féroce sur toutes les tâches les plus redoutables : thé, café, vin rouge, herbe, fruits, transpiration ou sang… et sur le linge blanc !

Acide Citrique

(n.m.) L’acide citrique est un acide végétal organique naturel, obtenu surtout à partir de la fermentation de solutions sucrées naturelles.

Il est totalement biodégradable et possède les propriétés suivantes :

dans la maison : détartre, nettoie, dissout, enlève la rouille – à utiliser seul (dans la bouilloire par exemple) ou mélangé (dans la recette du produit lave vaisselle)

dans la cosmétique : additif régulant le Ph des produits

en cuisine : agent de saveur donnant un goût acidulé

Fabriquer sa crème à récurer avec 3 ingrédients

Huiles essentielles

Et les huiles essentielles alors ? Avec l’explosion des produits fabriqués maison, les huiles essentielles ont le vent en poupe et sont utilisées pour remplacer les odeurs utilisées dans les produits ménagers conventionnels. Au démarrage de notre démarche, nous les avons utilisées également, pour se rendre compte qu’elles n’étaient pas nécessaires.

Il faut savoir que produire des huiles essentielles demandent beaucoup de travail et leur objectif premier est thérapeutique. Si on fait le choix de les acheter de qualité, il nous semble dommage de les « gaspiller » pour qu’elles se retrouvent dans nos eaux de consommation. D’autant plus qu’elles auraient des conséquences sur les milieux aquatiques.

Nous vous invitons à lire l’article de Lucie à ce sujet sur son blog Je deviens écolo : Huiles essentielles : le faux-ami écolo ?

Un trio de flacons d'huiles essentielles

Cet article vous a donné envie faire vos produits ménagers ?

Il n'y a plus qu'à se constituer votre droguerie écologique !

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

You may also like

Ce site utilise des cookies. Continer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire