Accueil Consom'actionBien être / Santé J’ai testé une retraite yoga : mon retour d’expérience
Participer à une retraite yoga : retour d'expérience

J’ai testé une retraite yoga : mon retour d’expérience

par C l'air du temps
0 commentaire

Je garde un souvenir fort de mon premier weekend yoga, un mois d’avril, organisé par mon ancienne professeur de yoga, Séverine, au Domaine du Beyssac, à Cintegabelle.

Ce moment privilégié a éveillé des sentiments qui m’ont donné envie de m’accorder ce temps plus souvent mais aussi à vivre à nouveau ces instants de partage au féminin.

Le yoga et moi

Je me suis mise au yoga pendant ma grossesse. et, alors que le sport avait toujours été le moyen de me « dépenser », la grossesse appelait autre chose, plus en harmonie avec mon corps, lui-même en train d’évoluer.

Ainsi, avec une amie, nous avions trouvé un cours de Hatha Yoga dans une association à Toulouse. Cette première expérience m’a énormément plu. Plus tard, j’ai cherché un yoga plus dynamique et le Yoga Vinyasa a été la réponse parfaite : dynamique et non répétitif, désormais il correspond complètement à mes attentes.

Le Vinyasa est un yoga dynamique, de mouvement et de fluidité.
Littéralement « Nyasa » signifie « placer » et « Vi », « d’une certaine façon ». C’est un yoga plutôt moderne et fluide.

 

Séverine / Yoga York

Il y a 2 ans, Séverine a monté son studio de yoga : Yoga York. Depuis sa boutique biologique « Les Herbes Hautes », elle avait été un de nos premiers supports quand nous avons lancé le Blog.

Ca a été un véritable coup de coeur : j’ai complètement adhéré à sa manière d’enseigner le yoga, les cours de Yoga Vinyasa et de Yin en musique. Malheureusement, elle a – depuis juin dernier – arrêté les cours sur Toulouse et continue sur St Lys (31).

Alors, quand l’opportunité d’un weekend s’est présentée, j’ai sauté dessus sans hésiter, et embarqué avec moi Sophie, une douce rencontre d’Instagram devenue amie 😉

Prendre le temps de se retrouver soi et entre femmes, pour un moment de yoga et de pleine conscience

Retraite yoga : Une escapade hors du quotidien

Un lieu qui invite à la détente

Le domaine du Beyssac à Cintegabelle est un lieu de calme au milieu de la campagne lauraguaise. C’est un endroit à l’architecture toulousaine mais à l’accent québécois de son hôte, Michèle. Le Domaine est composé de plusieurs « lieux » : une abbaye bénédictine du Xième siècle qui abrite aujourd’hui une piscine d’eau de pluie, une halle de réception réalisée en bois par ces compagnons du devoir, et une métairie du XVIIe abritant deux éco gîtes de charme et une salle de réception. Les lieux sont privatisables pour les événements : mariage, séminaire, stages, ateliers…

Un rythme « slow » & un programme pour soi

Cela faisait une éternité que je ne m’étais pas extraite du quotidien. Le programme, la pension complète, l’échappée de Toulouse, autant de conditions qui permettent de « débrancher » le cerveau et de laisser le quotidien de coté.

Vendredi

Nous sommes parties de Toulouse en fin de journée le vendredi soir. Le temps de découvrir les lieux, et nous avons commencé le weekend par un cours de Yin Yoga. Tout en douceur et en lenteur, nous avons plongé dans l’ambiance du weekend, une bonne entrée en matière. A suivi le premier repas végétarien partagé, l’occasion de découvrir les 10 autres femmes présentes à ce week-end.

Ensuite, un dodo bien mérité : les chambres, partagées, sont restaurées en conservant l’esprit du passé, avec des matériaux portant la marque du temps.

Le Yin est un yoga calmant de l’énergie féminine. Il assouplit durablement les muscles et les tissus profonds.Respiration lente et guidée, relaxation, méditation et réancrage physique et émotionnel.

 

Séverine / Yoga York

Samedi

Nous attaquons la journée du samedi matin par un cours de Yoga Vinyasa à jeun histoire d’être légères. Après un petit-déjeuner dans la grande cuisine familiale, le reste de la matinée se déroule librement. Certaines décident de se promener dans les alentours, d’autres – comme moi – préfèrent laisser s’étirer les heures jusqu’au déjeuner, en profitant des lieux. Ce temps « à ne rien faire » est tellement précieux et si rare.

Après un déjeuner en plein air – le temps était radieux – nous nous retrouvons dans la halle pour un atelier sur les chakras animé par Séverine. Dérivé du sanskrit : चक्र, chakra signifie roue ou disque. Le terme est aujourd’hui plus connu pour désigner des « centres spirituels » ou « points de jonction de canaux d’énergie ».

En fin de journée, nous avons de nouveau eu droit à un cours de Yin Yoga.

La soirée a été sous le signe de l’inédit. Michèle, l’hôte de Beyssac, propose régulièrement des repas dans le noir, expérience culinaire sortant de l’ordinaire. Privées du regard par des masques, nous avons pu expérimenter une autre manière de déguster les mets. Même si l’expérience est inédite, nous étions heureuses de retirer les masques à la fin 🙂

Dimanche

Le dimanche matin, après un cours de Yoga Vinyasa, nous avons pris notre petit déjeuner, puis profité des lieux et d’être entre nous jusqu’au déjeuner partagé de nouveau en plein air avant le départ dans vers 15h.

Découverte de la puissance du féminin

Parenthèse entre femmes et sororité 

La vraie découverte du week-end n’est pas tant la pratique du yoga mais ce moment partagé entre femmes.

Les liens de soeurs c’est un sujet que nous connaissons ! Nous sommes 4 sœurs d’une même fratrie, avec notre mère et nos filles nous formons un sacré cercle de femmes. Néanmoins, ce weekend m’a permis de toucher du doigt autre chose : la notion de sororité, cette connexion féminine de cœur !

Ce type de week-end yoga, loin du cadre confortable du « home sweet home » avec l’unique objectif de profiter de l’instant présent permet de faire tomber les masques. Qu’importe les origines sociales, les enfants, les aspérités de la vie, on partage notre féminité et ça nous rend solidaires.

C’est quelque chose qu’on devrait tout un chacun.e expérimenter régulièrement : que ce soit au travers d’une activité de bien-être, de sport, de cuisine. Partager rend plus fort et connecte !

Pour moi donc, au delà du yoga et des bénéfices sur mon corps et mon esprit, ce weekend m’a donné envie d’expérimenter encore plus ce sentiment de pouvoir et de partage au féminin. Le féminin pas spécialement en opposition au masculin mais comme quelque chose qui nous permet de nous connaitre et de nous connecter.

Cet article vous a donné envie de tester le yoga ?

N'hésitez pas à nous donner votre avis !

 

 

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

You may also like

Ce site utilise des cookies. Continer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire