Accueil » Remplacer l’essuie-tout : toutes les alternatives zéro déchet
Remplacer l'essuie-tout à la maison

Remplacer l’essuie-tout : toutes les alternatives zéro déchet

Par C. l'air du temps
6 Commentaires

Comment remplacer l’essuie-tout jetable à la maison ? Alors qu’il a envahi nos cuisines, se rendant indispensable !

Dans une étude d’impact de 2016, l’Ademe estime que les français consomment 2 kilos d’essuie-tout par an et par habitant. L’ensemble des textiles sanitaires (papier essuie-tout, lingettes, couches…) représentent 8 % de la composition des déchets avec 34 kg par habitant par an ! Néanmoins, sous ses aspects pratiques, l’essuie-tout cache plusieurs problèmes environnementaux : déforestation, blanchiment à grand renfort de produits chimiques, production de déchets…

Heureusement, il existe des solutions pour le remplacer, certaines sont déjà dans la cuisine. On vous présente toutes les alternatives pour remplacer durablement l’essuie-tout dans la maison !

Pourquoi remplacer l’essuie-tout ?

L’essuie-tout ou « sopalin » par antonomase avec la marque française, a été inventé par la Scott Paper Company en 1907 pour permettre un confort sanitaire dans les toilettes publiques. Depuis, produit jetable par excellence, utilisable en l’état, sans ajout d’eau ou de détergent, il a pris une place de choix à la maison. Destiné à un usage général domestique : il absorbe rapidement eau ( jusqu’à 10 grammes ! ) et gras au quotidien.

Fabrication

Il est assez difficile de connaître la composition exacte de l’essuie-tout. Dans la majorité des cas, il est composé à 100% ouate de cellulose, même si certaines marques utilisent également des fibres de bambou. La ouate de cellulose est obtenue soit par recyclage de papier, soit dans le cas de la « pure pâte vierge » à partir de fibres vierges issues de forêts.

Un rapport publié en septembre par Greenpeace révèle comment Essity, qui possède notamment les marques Lotus, Tempo ou Zewa, participe à la destruction de régions clés dans les forêts boréales du Grand Nord. Que ce soit en Suède, en Russie ou en Finlande, ce grand groupe coupe des arbres à haute valeur environnementale, qu’il remplace par des espèces invasives. Et ce n’est qu’un acteur parmi tant d’autres ! « Il est absurde de couper des forêts anciennes pour en faire du papier jetable » souligne Clément Sénéchal, chargé de campagne Forêts à Greenpeace France.

La fabrication à partir de fibres recyclées n’est pas nécessairement une meilleure solution : les traitements nécessaires pour le blanchiment, ainsi que le retrait des encres pré-existantes sont très pollueurs.

Utilisation

L’essuie-tout n’est pas recyclable : trop troué ou trop mouillé après usage. Sa désintégration dans l’eau est par ailleurs très médiocre (non soluble) puisqu’il est fait pour retenir l’eau. Il est ainsi déconseillé de l’utiliser à la place du papier hygiénique, au risque d’avoir des problèmes de canalisations (sans compter les problèmes générés dans les stations d’épuration).

Néanmoins, utilisé pour essuyer des matières organiques, l’essuie-tout est biodégradable : il peut ainsi être composté !

Coût

En 2016, le marché de l’essuie-tout représentait l’équivalent de 550 millions d’euros. Cela représente environ 32€ par an pour une famille de 4 personnes ! Une somme qui peut être largement économisée avec des solutions durables.

Les alternatives pour remplacer l’essuie-tout ?

Des éponges lavables comme alternative à l'essuie-tout

Les éponges

Il n’y a rien de plus simple que l’éponge pour remplacer l’essuie-tout ! Dans notre article sur la vaisselle à la main nous détaillons la question des éponges. Il existe plusieurs alternatives :

  • Le tawashi : il s’agit d’éponges tricotées/tissées avec des tissus récupérés, on conseille la version avec des matières naturelles pour éviter les dérivés de plastique. A tricoter ou à acheter en magasin bio ou épicerie vrac ;
  • Les éponges lavables avec (ou sans) rembourrage naturel (comme le kapok) et des matières naturelles comme le coton ou le lin ou la jute pour le coté « grattant ». Vous pouvez les trouver en magasin bio ou épicerie vrac, ou encore en ligne comme par exemple chez Manamani ;

Les torchons comme alternative à l'essuie-tout

Les torchons

Les bons vieux torchons (chinés, récupérés…) sont les meilleurs alliés d’une cuisine zéro-déchet et sans essuie-tout ! On vous donne l’astuce de Caroline chineuse écolo du compte Une Place pour Chaque Chose.

Pour les torchons chinés, je recommande le lin ou métis lin/coton ! Le matériau au top ! Plus efficace que le coton car plus absorbant. La fibre et les fils plus lisses ne laissent pas de peluches sur le verre. L’astuce c’est de récupérer un drap abîmé ou troué et d’y découper/coudre une série de torchons dedans!

Essuie-tout lavable alternative au jetable

Essuie-tout lavable

La « vague » zéro déchet a fait apparaître de nombreuses versions durables l’essuie-tout. Cousus maison dans de vieilles serviettes éponges, confectionnées avec des boutons pression et vendues sur Etsy… A la maison, nous utilisons les micro-fibres en bambou de Manamani : ces petits carrés sont devenus nos incontournables (on les offre à tout le monde !) avec leur panier en jute pour distinguer le propre et le sale. Mais vous pouvez également utiliser vos propres micro-fibres. Si vous devez en acheter, évitez les fibres synthétiques polluantes.

Les serviettes de table : une alternative durable

Serviettes de table

On peut être tenté.e.s de sortir l’essuie-tout en remplacement de serviettes de table, « parce que c’est plus pratique ». Pourtant, la version durable de la serviette de table c’est bien la serviette en tissu, et ce, depuis plusieurs centaines d’années. On peut donc fouiller dans les armoires des parents, des grands-parents, chiner dans les brocantes ou chez Emmaüs.

Et si vous souhaitez vous offrir un service de serviettes à la fois belles, éthiques et écologiques, nous vous recommandons les serviettes de la marque française Nähen. 100% lin, fabriquées dans un atelier familial près de Paris, elles sont personnalisables. Un coup de coeur à offrir ou à « s’offrir » !

Et sinon ?

Si pour certains usages (le vomi d’animaux revient beaucoup) vous avez du mal à vous en passer, voici quelques conseils pour limiter son impact :

  • préférer le label FSC qui garantit normalement une utilisation de bois issue d’une gestion durable des forêts ;
  • penser à composter après usage si vous l’avez utilisé avec des matières organiques ;
  • privilégier les rouleaux sans emballages en plastique (non recyclable).

Prêt.e.s à remplacer l’essuie-tout jetable ?

Si c’est déjà le cas dites-nous vos habitudes !

6 Commentaires

Laurent 8 juin 2020 - 20 h 21 min

Bonjour Claire et Camille,
merci pour cet article sur les enjeux et alternatives de l’essuie tout !
A la maison nous étions sans essuie tout depuis quelques années et puis il y a un peu plus d’un an ma compagne a craqué en en achetant 2 rouleaux en magasins bio qui n’ont d’ailleurs depuis toujours pas été ouvert ! Les vieux démons qui reviennent Le chemin est long vers le zéro déchet , on le sait ! Belle journée. Laurent

Répondre
C. l'air du temps 11 juin 2020 - 16 h 04 min

Oui mais il est si enrichissant ! belle journée

Répondre
MamaNat75 9 juin 2020 - 14 h 34 min

Bonjour Claire et Camille, super article. Mon mari est tombé dessus par hasard en cliquant sur la newsletter 😅 une révélation. Nous n’utilisons plus d’essuie tout depuis plus de 2/3 ans (il nous reste un rouleau). J’ai des carrés de tissus que j’ai coupé fans d’anciens torchons, serviettes de bain… Mais il n’aime pas où n’a pas encore l’habitude… Surtout lorsqu’il s’agit d’essuyer le fameux vomi du chat 🙈 ou autres bêtises… Mais petit à petit il s’y fait. On rince et on met de côté pour la lessive. Simple, efficace et sans déchets. On a prévu de faire des codes couleurs en faisant un contour en fils de couleur différentes selon l’usage. Les garçons pourront utiliser la machine à coudre > deux plaisirs en un ! Ils adorent créer !
Les serviettes de table > validé et approuvé !
Petit à petit on avance, merci de contribuer à nos progrès quotidien ! ☺️❤️ Natali

Répondre
C. l'air du temps 9 juin 2020 - 14 h 41 min

Merci Natali pour ce retour ! Oui c’est une belle idée le contour en fil de couleur pour classifier selon les usages. Et les serviettes de table, c’est un classique effectivement, un indémodable même si certains « progrès » comme l’essuie-tout les ont fait oublier 🙂 Heureusement le bon sens est de retour ! Merci pour les encouragements, ils font chaud au coeur !

Répondre
Delphine 18 juin 2020 - 8 h 33 min

Bonjour les filles!
Ça fait pratiquement 2 ans que nous avons plus de papier essuie tout ! En alternative des lingettes en microfibre qui je pense en synthétique malheureusement mais ce qui est plus difficile dans notre action c’est de ce faire comprendre!! mes beauxparents Dès qu’ils viennent chez nous en vacances c’est machine en arrière !!! Sopalin , papier alu, étirable et sulfurisé ! La totale!!!! Dur dur mais on y arrive petit à petit 😊
Merci a vous deux pour tous vos conseils 💚

Répondre
C. l'air du temps 18 juin 2020 - 9 h 46 min

Merci Delphine pour ce retour d’expérience ! Pas toujours facile de sortir de sa « bulle » et voir que les habitudes autour n’ont pas changé… mais le point positif c’est que ça peut encore changé 😉 as-tu essayé d’offrir des cadeaux « messages » ? Des essuie-tout lavables ? Des beeswrap ? Parfois ça peut avoir un effet magique 😉

Répondre

Laisser un commentaire

* par l'utilisation de ce formulaire, vous acceptez la conservation de vos données telle qu'elle est mentionnée dans notre politique de confidentialité.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ceci devrait également vous plaire

Ce site utilise des cookies. Continuer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire