Prendre un café mais pas les déchets

Dans nos vies d’urbain.e.s pressé.e.s, boire le café se fait la plupart du temps juste avant de prendre les transports en communs ou à la salle de pause au travail.

Ce café, pris à emporter à la boulangerie ou bien débité par une machine distributrice est, dans la majorité des cas, servi dans des gobelets en plastique qui terminent à la poubelle seulement après 10mn de dégustation. Et si on prendre le temps de réfléchir au nombre de stations d’autoroute, de bureaux, de centres commerciaux qui disposent de ce genre de machines, les chiffres donnent vite le tournis.

Il existe pourtant des solutions alternatives, que ce soit pour le café à emporter ou le café au travail, solutions qui permettent d’éviter de produire des tonnes de matière plastique qui terminent brulées en déchèteries, enfouies, dans les cours d’eau ou les océans.

On vous parle chiffres & alternatives alors… garçon : un café – sans déchet – s’il vous plaît 🙂

Lire la suite

Comment réduire la taille de sa poubelle en 6 étapes

Quand on se lance le défi d’adopter un mode de vie « zéro-déchet », remplir puis sortir les poubelles peut vite devenir un « challenge » car cet acte devient le baromètre de notre production de déchets, l’image en temps réel de notre impact sur l’environnement.

Dans notre parcours vers une vie plus éco-responsable, chaque remplacement de produit ou recherche d’alternative est passé par « test de la poubelle ». On s’explique : lassées de jeter les pots de yaourts en plastique qui ne se recyclent pas : on a adopté une yaourtière, peinées de notre consommation à tort et à travers de papier essuie-tout : les torchons et les serviettes ont colonisé la cuisine, idem pour les cotons dans la salle de bains etc…

A chaque fois, il y a eu un geste, celui de jeter quelque chose qui allait finir à l’incinérateur et qui était la goutte de trop.

Bien sûr, notre changement de mode de vie nous a apporté beaucoup plus qu’une réduction du nombre des poubelles. Néanmoins, comme c’est une partie visible et facilement quantifiable, elle permet d’aborder de façon synthétique les étapes qui mènent à la réduction de nos déchets et donc à modifier sa façon de consommer et d’être au monde.

Lire la suite

Shampoings solides # notre sélection

Au sein de notre routine cheveux au naturel, le shampoing solide tient une place particulière. Nous l’avons très vite adopté pour ses nombreux avantages : compact, doux pour le cheveu et la peau, zéro-déchet…

Mais comment s’y retrouver dans les produits présents sur le marché ?

Pour vous aider à faire votre choix, on vous propose tout d’abord un petit topo sur les avantages d’un shampooing en version solide.

Ensuite, on vous présente rapidement la nature des cheveux de chacune car, même si nous sommes soeurs, nos cheveux ont des natures bien différentes.

Et enfin, on vous a préparé une petite sélection de 4 shampooings solides que nous avons testés et appréciés chacune pour diverses raisons…

Lire la suite

Routine minimaliste hygiène & soin # Cheveux

Dans les articles précédents, Vers une cosmétique au ralenti & Session détox dans la salle de bains, on abordait le pourquoi & le comment gagner en minimalisme dans la salle de bain.

Après le tri dans ses produits et la lecture des étiquettes, il faut trouver les alternatives qui nous conviennent et ça, ça peut s’avérer le parcours du combattant…

Alors, comme on vous a déjà présenté notre routine corps, aujourd’hui on parle cheveux, en partageant avec vous quelques premières pistes pour une « routine cheveux » minimaliste, saine et zéro-déchet !

Lire la suite

L’énergie militante avec Enercoop

Consommer de l’électricité renouvelable en circuit-court, produite en partie localement et participer ainsi la transition énergétique ?

C’est possible !

Nous sommes convaincues que notre façon de consommer est un acte politique à part entière : consommer c’est voter pour le monde dans lequel on veut vivre.

Acheter ses fruits & légumes à un producteur bio & local permet de valoriser une agriculture durable ; trouver ses vêtements en seconde main ou auprès de marques éthiques est une façon de s’opposer à la fast fashion, utiliser les transports en commun ou son vélo permet de ne pas participer à la société du « tout voiture »…

Lire la suite

v a c a n c e s

• Faire une salutation au soleil suivie d’un bain dans l’océan avant le petit déjeuner
• Déjeuner face à l’immensité bleue
• Aller au marché en vélo
• Prendre le temps de cuisiner
• Faire la sieste et bouquiner à l’ombre sur la plage
• Marcher sur le sentier côtier et refaire le monde ou ne rien dire et méditer
• Jouer au molkky sur la plage à marée basse en prenant l’apéro
• Passer la soirée à faire des jeux de société ou de coucher tôt
• Laisser son téléphone à la maison et faire des photos avec un vrai appareil photo
• Ne rien faire du tout…

Lire la suite

Le « zéro-déchet » à l’échelle d’une ville – L’exemple de San Francisco

By Cl.

« Si on devait mettre bout à bout la quantité de déchets produite aux Etats-Unis chaque jour, cela représenterait une ligne traversant le pays d’Est en Ouest – chaque jour c’est une nouvelle ligne qui recommence ».

Aux Etats-Unis,  l’Américain jette en moyenne 2,2 kg de déchets par jour soit 3,5 millions de tonnes à l’échelle du pays. Pourtant, il est une ville, San Francisco qui est citée en exemple et présentée comme une ville modèle dans la gestion des déchets, leur recyclage et notamment le compostage à grande échelle. La ville a atteint en 2014 un taux de 80% de recyclage et compostage des déchets et s’est fixée un objectif à 100% pour 2020 !

Lire la suite

Alternative écolo-nomique aux cotons jetables : les cotons lavables

Se démaquiller est un acte quotidien dans une routine de beauté. Qu’on se maquille pas, peu ou beaucoup, après une journée passée dehors, la peau a besoin de se débarrasser des impuretés accumulées.

Dans cette routine quotidienne, l’usage du coton démaquillant prend une place à part entière, au point qu’on peut utiliser jusqu’à 6 cotons par jour – cotons qui, une fois usagés, finissent à la poubelle.

Or, cet acte presque banal du quotidien n’est pas sans conséquence sur la planète. Outre les déchets produits, la production du coton – matière première – à l’autre bout de la planète est très gourmande en eau. C’est l’une des industries les plus polluantes au monde !

Heureusement, il existe des solutions alternatives, durables & économiques. 

On vous les présente 😉

Lire la suite