Accueil » Toutes les solutions pour filtrer l’eau du robinet

Toutes les solutions pour filtrer l’eau du robinet

Par C. l'air du temps

Perles de céramique, bâtonnet de charbon actif, carafe filtrante, filtre à gravité, osmoseur… Quelle est la meilleure solution pour filtrer l’eau du robinet ?

En effet, même si l’eau est considérée comme potable, c’est important de comprendre que les milieux naturels – dans lesquels nous puisons notre eau potable – sont de plus en plus contaminés par les micropolluants. Les normes qui disent que l’eau est potable ne prennent pas nécessairement encore en compte certains polluants émergeants comme les perturbateurs endocriniens ou les résidus médicamenteux. Et, c’est sans compter également sur ce qu’on appelle l’effet cocktail. Un effet cocktail est l’augmentation de la toxicité d’une substance chimique – inoffensive à faible dose – lorsqu’elle est mélangée à une autre.

Depuis que j’ai creusé la question des micropolluants, j’avais très à coeur de partager les solutions qui permettent de limiter leur impact. D’une part, en modifiant nos pratiques à la maison pour limiter leur rejet. Mais également, en filtrant l’eau du robinet.

Je vous propose ainsi des pistes de réflexions et de solutions pour filtrer l’eau du robinet à la maison.

Solutions pour filtrer l'eau du robinet

Pourquoi filtrer l’eau du robinet ?

Pour la santé

En réalité, c’est la première raison qui m’a poussé à me poser la question de la filtration de l’eau du robinet. En 2021, j’ai travaillé avec l’Agence de l’Eau Adour Garonne et j’ai découvert en détail le sujet des micropolluants. Médicaments, produits ménagers, pesticides, vêtements… Toutes nos actions individuelles ont des répercussions sur la qualité de l’eau et tout n’est pas toujours réglé en station de traitements des eaux. Et c’est sans parler des pollutions liées aux industries bien entendu. Ainsi, même si l’eau est déclarée potable, il est vraisemblable (avec nuances suivant les lieux) que ingérions malgré nous des substances toxiques. Des résidus de Doliprane même si nous ne prenons pas de médicaments. Mais aussi des pesticides même si nous mangeons bio. Des perturbateurs endocriniens ou des hormones même si nous ne sommes pas sous pilule. Cela pose grandement question.

Par ailleurs, se pose aussi la question de la (micro)pollution plastique. 93% des échantillons analysés lors d’une étude menée par l’Université de New York contenaient des micro-particules de plastique divers : polypropylène, nylon, PET (polytéréphtalate d’éthylène). Et c’est d’autant plus vrai pour l’eau en bouteille. Les micro-plastiques sont aussi présents dans l’eau du robinet mais le conditionnement de l’eau en bouteille accentue leur quantité. En effet, les matériaux plastiques qui rentrent dans la composition des bouteilles migrent vers l’eau lors du stockage, le plastique se déformant sous l’effet de la chaleur ou de la lumière. Selon WWF, un être humain peut consommer jusqu’à 5 grammes de plastiques par semaine – soit l’équivalent en poids d’une carte de crédit. Les produits alimentaires sont les premiers responsables : en cause notamment l’eau, la bière, les fruits de mer et le sel.

 

Pour l’eau en bouteille est une fausse bonne idée

La pollution plastique

En France, il se vend entre 6 et 8 milliards de bouteilles en plastique par an. Cela représente 140 000 tonnes de plastique. Dans le monde, c’est 1 million de bouteilles en plastique qui sont vendues… chaque seconde ! Et à celles et ceux qui dirait que le recyclage est la solution, en réalité moins de 20% des plastiques sont réellement recyclés en France. Moins de 10% dans le monde. Selon Ocean Conservatory, les bouteilles en plastique et leurs bouchons sont respectivement les 3ème et 4èmedéchets les plus ramassés sur les plages. De plus, la production des bouteilles en plastique est très énergivore. Pour produire une bouteille en plastique d’un litre, il faut 100ml de pétrole, 80 grammes de charbon, 42 litres de gaz et 2 litres d’eau !

La question éthique de la privatisation de l’eau

L’eau en bouteille pose également la question de la privatisation des nappes phréatiques. En effet, pour embouteiller l’eau que nous buvons, les grands groupes industriels font main basse sur les nappes phréatiques. Cela entraîne la surexploitation de la ressource et l’accaparement d’un bien commun. A l’heure du changement climatique et de la raréfaction de la ressource « eau », il nous faut protéger plus que jamais ce bien commun et ne pas encourager la création de profits à l’insu de la population.

Parce que ça plombe le budget

En fonction des marques, l’eau en bouteille coûte en moyenne entre 100 et 200 fois plus cher que l’eau du robinet ! Quand on y a accès, l’eau de source est, quant à elle, gratuite. Ensuite, grâce à des systèmes de filtration de l’eau, il est possible d’assainir l’eau du robinet. De quelques euros à plusieurs centaines, un système de filtration est la garantie de consommer une eau de qualité sans consommer de l’eau en bouteille.

Toutes les solutions pour filtrer l’eau du robinet

Près de 96 % des Français.e.s peuvent boire l’eau du robinet en toute sécurité. Néanmoins, pour s’assurer qu’on est concerné, on vérifie la qualité de l’eau potable de sa commune. Et ce, grâce à la carte du ministère des Solidarités et de la Santé ou celle de UFC Que Choisir. Cependant, comme évoqué plus haut, même si elle reconnu comme potable, il n’en reste pas moins la question des micropolluants. En effet, ils ne sont pas tous traités en usine et peuvent être dangereux à terme notamment par addition, ce qu’on appelle l’effet cocktail. De fait, j’ai depuis peu fait l’acquisition d’un système de filtration et je suis rassurée à l’idée de boire une eau plus pure. Je vous présente les principales solutions auxquelles on pense communément.

Elles sont classées de la moins à la plus onéreuse.

Faire évaporer le chlore en laissant l'eau à l'air libre

L’évaporation à l’air libre

Laisser sa carafe ouverte à l’air ambiant ou dans le réfrigérateur est une technique simplissime qui permet notamment au chlore – utilisé dans les stations de traitements et très volatil – de s’évaporer. 

Prix : Gratuit

Éléments filtrés : chlore

Avantages : facile à mettre en place

Inconvénients : inefficace sur les micropolluants

Durée de filtration : miniumum 1 heure

Mon avis : le moyen le plus efficace (et gratuit) pour éliminer le chlore de l’eau !

Les perles de céramique

Fabriquées au Japon, les perles de céramique sont composées d’argile fermentée par des micro-organismes, et sont ensuite cuites à 1200°C.

D’après les distributeurs, elles auraient une action purifiante, dynamisante et anti-oxydante. Elles éliminent chlore, calcaire. Je n’ai pas trouvé de test d’efficacité sur les autres polluants.

Prix : 13€

Éléments filtrés : chlore & dérivés chlorés

Durée de filtration : 30 minutes

Avantages : Faible coût, Durée de vie longue (10 ans)

Inconvénients : Ne filtre que peu d’eau en même temps, pas de tests disponibles sur la filtration des micropolluants

Mon avis : un moyen rapide et peu coûteux pour avoir une eau de meilleur goût et redynamisée

Où en trouver : Manamani

Le charbon Binchotan

Le Binchotan est un bâtonnet de charbon actif, qui sert à purifier les éléments indésirables contenus dans l’eau du robinet et à améliorer son goût. Inventé au Japon au 17ème siècle, il y est toujours fabriqué de manière traditionnelle, à partir du bois d’un chêne bien particulier, dense, poreux et riches en minéraux.

Il permet de (re)minéraliser l’eau en relâchant fer, potassium, calcium et magnésium. Attention : choisir un Binchotan de qualité avec garantie de non-toxicité.

Prix : 15€ le bâton de 20 grammes (à renouveler tous les 6 mois) soit 30€/an

Éléments filtrés : chlore & dérivés chlorés, diminution des métaux lourds

Durée de filtration : 8 heures

Avantages : faible coût, pas de plastique, 100% biodégradable, diminue la concertation en micropolluants

Inconvénients : Durée de 6 mois, et ne filtre que peu d’eau en même temps, pas de tests disponibles sur la filtration des micropolluants.

Mon avis : un moyen rapide et peu coûteux pour avoir une eau de meilleur goût et avec une diminution de la présente des métaux lourds

Où en trouver : Le vrai Binchotan

Les carafes filtrantes

Quand j’ai abordé la question sur les réseaux sociaux, la carafe filtrante est de loin le dispositif le plus utilisé. C’est d’ailleurs confirmé par UFC Que Choisir qui indique que 20% des foyers désireux d’avoir une eau plus pure utilisent la carafe filtrante. Le principe : une carafe le plus souvent en plastique (même s’il existe des alternatives verre) avec une cartouche filtrante en plastique contenant des éléments filtrants (perles, charbon…). Selon les fabricants, la plupart filtrent le chlore, diminuent les métaux lourds. L’ANSES met en garde sur l’utilisation de ces carafes qui peuvent rapidement devenir des nids à bactéries. Il est recommandé de changer la cartouche tous les mois (ou tous les 80/100 l).

Prix : entre 30€ et 40€ à l’achat + 100€ / an (cartouches)

Éléments filtrés : chlore & dérivés chlorés, selon les fabricants : diminution des métaux lourds

Avantages : abordable

Inconvénients : déchets plastiques importants (cartouches et carafe), pas de filtration des micropolluants, peu de contenance pour utiliser l’eau pour l’alimentation, prolifération possible de bactéries

Mon avis : cette solution n’est pas une solution sur le long terme selon moi, elle nécessite trop de plastique et ne traite pas la question des micropolluants. L’évaporation à l’air libre est beaucoup moins coûteuse pour éliminer le goût du chlore. Difficile également avec une petite contenance d’utiliser l’eau pour cuisiner.

Les purificateurs sur ou sous robinet

Les purificateurs d’eau sur ou sous évier permettent d’avoir une eau filtrée en continu pour tout usage alimentaire : boisson, cuisson, rinçage des fruits et légumes à partir de n’importe quelle source d’eau (réseau, forage, de pluie ou de puits…). Ils se branchent directement sur le réseau d’eau froide et 1 cartouche peut 1533 bouteilles d’eau (soit environ 250 packs de 6 bouteilles).

Les cartouches filtrantes permettent plusieurs niveaux de filtration (varie en fonction du type de cartouches) :

  1. Extérieur de la céramique : élimine les organismes pathogènes (bactéries, parasites, kystes…), les sédiments et impuretés
  2. Intérieur de la céramique : Formule anti bactérienne pour éviter tout développement microbiologique interne
  3. Charbon actif :élimine le goût, les mauvaises odeurs, les produits chimiques
  4. Média anti-métaux : réduit les métaux lourds

Ils peuvent s’installer sur ou sous évier. Il est possible d’ajouter des cartouches additionnelles pour traiter les nitrates par exemple (en plus des autres micropolluants). Bien veiller aux différentes certifications !

Prix : à partir de 150€

Éléments filtrés : chlore & dérivés chlorés, métaux lourds, goûts, bactéries, produits chimiques, odeurs, résidus de médicaments, nitrates (cartouche additionnelle), calcaire

Débit de filtration : 3 litres / minutes

Avantages : fonctionne sans électricité, eau filtrée en continu, maintient la minéralisation de l’eau

Inconvénients : plus onéreux que les précédentes solutions

Mon avis : c’est une solution idéale pour avoir une eau pure de qualité en continu. Si on ne souhaite pas avoir un système portatif et autonome, cette solution me paraît idéale

Où les trouver : Aqua Techniques qui propose la marque Doulton.

Les filtres à gravité

En inox, ces purificateurs d’eau fonctionne par un principe de gravité (sans énergie) avec des filtres qui combinent céramique, charbon et média anti métaux lourds.

Ces filtres à eau par gravité possède deux réservoirs en inox superposés et des cartouches filtrantes. Le réservoir supérieur est rempli avec de l’eau non filtrée, qui par gravité, va traverser les cartouches de filtration pour arriver filtrée (pure) dans le réservoir inférieur après plusieurs étapes de filtration (3 ou 4 varient en fonction des types de cartouches voir le chapitre ci-desssu). Deux cartouches permettent de remplacer 2000 bouteilles d’eau en plastique !

Prix : environ 300€

Éléments filtrés : chlore & dérivés chlorés, métaux lourds, goûts, bactéries, produits chimiques, odeurs, résidus de médicaments

Débit de filtration : 1,7 litres / heure

Avantages : fonctionne sans électricité, transportable, en inox (durable et antibactérien), maintient la minéralisation de l’eau

Inconvénients : plus onéreux que les précédentes solutions

Mon avis : c’est une solution que j’avais repérée depuis longtemps et vue notamment chez des ami.e.s. La société Aqua Techniques m’a envoyé gracieusement un modèle 8,5 litres de la marque British Berkefeld. Je trouve ça très simple d’utilisation et la contenance est adaptée à notre famille pour boire et cuisiner.

Les osmoseurs

À l’origine, inventé par la NASA pour purifier l’eau consommée et éliminée par les cosmonautes, l’osmoseur permet de produire de l’eau considérée comme pure selon le principe de l’osmose inverse.

Grâce à un système de filtres, une membrane et le jeu de la pression, ils permettent de purifier l’eau de plus de 98 % de ses impuretés tels que les chlorures, les sulfates, les phosphates, etc… Il existe différents modèles, du portatif au plus complexe sous évier. Bien vérifier les certifications de la cartouche et l’absence de Bisphénol A !

Prix : à partir de 300€ (hors coût éventuel d’installation)

Éléments filtrés : chlore & dérivés chlorés, métaux lourds, goûts, bactéries, produits chimiques, odeurs, résidus de médicaments

Débit de filtration : 12 litres / heure

Avantages : un des systèmes les plus sûrs pour une eau pure, permet d’avoir de l’eau traitée sur l’ensemble du domicile, redynamise l’eau

Inconvénients : : branchement électrique nécessaire, prend de la place, beaucoup de gaspillage d’eau (entre 1 et 4 litres d’eau rejetée pour 1 litre d’eau osmosée), déchets des cartouches de filtration.

Mon avis : un système un peu plus complexe à l’échelle de la maison mais qui peut aussi être portatif. Plus de filtrations mais donc aussi plus de déchets produits.

Quelle solution de filtration de l’eau du robinet est faite pour moi ?

Je crois dans un premier temps qu’il est important de comprendre pourquoi il est important de filtrer l’eau potable. Cela permet de déterminer les besoins. Si c’est pour adoucir son goût et éliminer le chlore, une simple évaporation à l’air libre suffit. Si l’on souhaite éliminer le goût et redynamiser l’eau : alors les perles de céramique ou le charbon actif en bâtonnet sont faits pour vous. Dans mon cas, je souhaitais avoir une action purifiante surtout sur les métaux lourds et les micropolluants que j’essaie d’éliminer par ailleurs dans mon quotidien. Ainsi, le filtre à gravité me convenait bien surtout que je souhaite pouvoir le transporter. Pour la maison, les purificateurs sur ou sous évier sont très adaptés également et ne représentent pas un coût important. Les osmoseurs permettent certes une meilleure filtration mais nécessitent une maintenance (coûteuse) et ne sont pas très écologique (gaspillage d’eau, cartouches…).

J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair !

Quelle solution pour filtrer l’eau du robinet allez-vous choisir ?

Partagez vos expériences, vos questionnements !

24 Commentaires

LANNOO 12 novembre 2022 - 16 h 57 min

Bonjour,
merci pour ce comparatif fort intéressant
Il faudrait simplement qu’une étude soit faite sur les perles et le charbon actif

Répondre
C. l'air du temps 13 novembre 2022 - 11 h 01 min

oui effectivement ça aiderait ! merci pour ce retour enthousiaste !

Répondre
Sandy 16 novembre 2022 - 9 h 25 min

Bonjour
Parfait résumer qui me donne envie d’aller vers un filtre à gravité ! Une dernière question à ce propos : est qu’il peut filtrer tout type d’eau (de pluie, du puits…)?

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 10 h 28 min

Oui l’avantage du filtre à gravité c’est qu’il est autonome notamment en cas de coupure d’eau (il est utilisé par les ONG) : il filtre l’eau de pluie, du puits…

Répondre
Marion 16 novembre 2022 - 9 h 26 min

Bonjour, j ai entendu que l inconvénient d un osmoseur est qu il élimine aussi les minéraux utiles à notre corps et que l eau nous apporte en partie. Avez-vous vu des informations là-dessus ? Qu en est-il des autres méthodes, en particulier les filtres à gravité qui me tente bien aussi ? Merci en tous cas pour votre travail qui demande du temps mais est très utile.

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 11 h 12 min

Alors normalement l’osmoseur revitalise également… Les autres solutions n’éliminent pas les minéraux mais l’eau du robinet n’est pas hyper riche de base. Par contre, ça ne l’appauvrit pas ! Merci pour ton retour, ça m’encourage à continuer mes partages

Répondre
Jessica 16 novembre 2022 - 9 h 54 min

Bonjour,
Un article vraiment très intéressant ! J’avais déjà regardé de loin les purificateurs sous éviers et ça me conforte dans mon idée!
Merci

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 10 h 27 min

Top ! Effectivement quand on n’est pas dans une recherche d’autonomie, c’est une solution idéale ! Ravie d’avoir pu t’aider dans ta réflexion !

Répondre
Anais 16 novembre 2022 - 10 h 00 min

Super intéressant! Je louche sur des filtres à gravité mais je trouve quand même cela très cher à l’achat même si ça dure très longtemps. As tu vu les alternatives en terre cuite?

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 10 h 26 min

Effectivement j’ai vu les alternatives en terre cuite (de la marque Ecofiltro) je les ai contactés mais je n’ai eu aucun retour !

Répondre
L'Atelier Prénatal 16 novembre 2022 - 11 h 18 min

Bonjour Claire,
Merci pour ce super post !! C’est très intéressant. Depuis l’arrivée de bébé, nous accumulons les bouteilles minérales en plastiques… Ca me fait mal au coeur. Tu pourrais nous faire un retour sur le filtre à gravité inox concernant l’entretien stp ?
Merci et bonne journée.

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 11 h 53 min

Bonjour, merci pour ton partage. Il est vrai que personnellement je n’ai jamais utilisé d’eau en bouteille même pour mes bébés (bon OK le deuxième est allaité donc ça simplifie l’affaire). Je pense qu’investir dans un filtre à gravité ou un purificateur sur ou sous évier peut tout à faire convenir pour l’alimentation des bébés ! Je creuse sur sujet et réponds dans la FAQ prochaine

Répondre
Axelle 16 novembre 2022 - 11 h 35 min

Merci pour cet article très intéressant ! Je vais me pencher sur les purificateurs sous éviers. Ici c’est perles de céramique et binchotan pour l’instant. Par contre, pour les perles de céramique, il y a d’autres e-shop français (pas Amazon of course) où c’est moins cher

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 12 h 02 min

Merci pour ton retour ! Je suis ravie de voir que le sujet intéresse ! C’est si important ! Merci pour l’info !

Répondre
Marion 16 novembre 2022 - 11 h 41 min

Merci pour cet article si complet.
Dans certaines communes du nord de la France les taux d’ions perchlorates sont supérieurs aux taux autorisés, à cause des résidus des bombes de la première guerre mondiale. Peut on les filtrer ? Merci beaucoup pour ta réponse

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 11 h 51 min

C’est fou comme information ! Merci pour ce partage ! Je me renseigne vite et partage l’information dans une FAQ complète

Répondre
Val 16 novembre 2022 - 11 h 44 min

Super article !
J’ai les perles et je doutais de leur efficacité suite à la lecture de plusieurs articles… je les ai donc enlevé sans le dire à personne : résultat les enfants ont trouvé le goût de l’eau horrible et moi aussi! Fou non ?
Je réfléchis à la cartouche sur robinet car quand même plus efface que les perles et qui me semble pratique aussi a transporter( je pense aux vacances!) et moins encombrantes que le système que tu as choisi.. mais qui me tente aussi ! A suivre !

Répondre
C. l'air du temps 16 novembre 2022 - 11 h 48 min

Alors les perles sont efficaces mais sur le chlore et les résidus chlorés. Sur leur site, j’ai trouvé également des analyses de redynamisation de l’eau. Mais rien sur les micropolluants. Donc pour le goût c’est normal que les enfants aient perçu le changement ! Mais tu peux essayer de laisser l’eau à l’air libre voir si cela sert à quelque chose côté goût… Oui le filtre sous/sur évier c’est une super solution. Le filtre à gravité c’est vraiment la solution « autonome » : en cas de coupure d’eau pour boire l’eau de pluie ou du puits (c’est utilisé par les ONG). Affaire à suivre : n’hésite pas à me dire ce que tu as retenu au final !

Répondre
Celine 16 novembre 2022 - 22 h 45 min

Bonjour, le filtre a gravité doit-il être lavé ou nettoyé et a quelle fréquence s’il vous plaît ? Merci pour ce sujet très intéressant.

Depuis que j’ai vu un reportage sur l’eau de Volvic je n’achète plus d’eau en bouteille. J’utilise du charbon de bambou dont je doute fort de la qualité du filtre. On habite en Bretagne où l’eau est pollué par les algues vertes. Je souhaiterai trouver un filtre avec une valeur sure. Le filtre à gravité m’a l’air rassurant.

Merci pour votre travail et article.

Répondre
C. l'air du temps 17 novembre 2022 - 7 h 34 min

Bonjour ! Le filtre à gravité doit être de temps en temps rincé à l’eau froide. Comme c’est de l’inox, ça ne retient pas les bactéries dont ce n’est pas « un nid à microbes ». Mais il peut y avoir quelques dépôts dans la cuve qui filtre. Donc rinçage juste à l’eau ! En Bretagne tu as aussi des nitrates à cause de l’agriculture, tu peux rajouter une cartouches pour les filtrer avec le British Berkefeld ! N’hésite pas si tu as d’autres questions !

Répondre
Elo 18 novembre 2022 - 8 h 53 min

Super article! Cela fait quelques années que je regarde le sujet sans savoir quoi prendre, résultat… je n’ai rien fait…
J’ai envie de passer le cap et ton article m’aide beaucoup néanmoins ce qui m’avait freiné était l’absence de preuves scientifiques sur les différents dispositifs. Tu l as mis pour les perles céramiques « d’après le distributeur  » je suis intéressée par le filtre sous evier et le filtre à gravité, as tu trouver des études scientifiques à leur sujet ?
Merci de ton travail

Répondre
C. l'air du temps 19 novembre 2022 - 20 h 47 min

Ce sont des questions qu’il faut que j’approfondisse (c’est en cours) je vais créer une FAQ dans ce sens. Mais d’après mes premières recherches, les certifications pour ces deux produits-là existent.

Répondre
Lambou 19 novembre 2022 - 13 h 55 min

Bonjour, très intéressant en effet. J’ai un filtre à charbon et je regardai pr investir soit ds un filtre à gravité soit dans un osmoseur, les différentes infos sont tjs intéressantes et bonnes a prendre. Je vais m’y replonger un peu plus avec les nouvelles données soulevées!! Par contre les osmoseur ne nécessitent pas tous de l’électricité, celui que je regardai n’en a a priori pas besoin, ce qui est qd même un point négatif non négligeable en moins!:-) merci!!!

Répondre
C. l'air du temps 19 novembre 2022 - 20 h 49 min

Ah oui c’est super, reste la question du gaspillage de l’eau. A suivre ! merci pour ton retour !

Répondre

Laisser un commentaire

* par l'utilisation de ce formulaire, vous acceptez la conservation de vos données telle qu'elle est mentionnée dans notre politique de confidentialité.

Ceci devrait également vous plaire

Ce site utilise des cookies. Continuer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire