Accueil » Comment bien choisir son fournisseur d’énergie « verte » ?
Comprendre le marché de l'énergie pour bien choisir son fournisseur

Comment bien choisir son fournisseur d’énergie « verte » ?

Par C. l'air du temps
2 Commentaires

Comment bien choisir son fournisseur d’énergie ?

Nous sommes convaincues que notre façon de consommer est un acte politique à part entière. Tout comme l’achat de ses fruits et légumes ou l’utilisation préférentielle du vélo ou des transports en commun, choisir son fournisseur d’énergie a toute son importance pour assurer la transition vers un monde durable.

Cependant le sujet reste flou et vague pour de nombreux consommateurs. Tout d’abord car l’énergie, bien qu’omniprésente dans nos vies, n’est pas palpable. Ensuite car, malgré l’ouverture à la concurrence, il existe un flou autour du marché de l’énergie.

Heureusement pour nous, il est aujourd’hui tout à fait possible de consommer de l’électricité renouvelable en circuit-court et produite localement. On fait un point sur la question en décryptant ensemble notamment le marché de l’énergie.

L’énergie en France

Premièrement, savez-vous comment l’électricité arrive jusque nous ? C’est le réseau de transport et de distribution qui assure la connexion entre les centres de production et les consommateurs.

Transport

L’énergie électrique produite par les centrales est transportée par RTE en haute et très haute tension, ce qui permet d’acheminer de fortes puissances sur de longues distances, en minimisant les pertes.

Distribution

Le réseau de distribution qui alimente l’ensemble des consommateurs est géré en France par ENEDIS. Il est constitué d’1,3 millions de kilomètres de lignes électriques.

Fournisseur

En dernier lieu, il y a le fournisseur d’électricité, une société qui commercialise l’énergie électrique auprès des particuliers et des entreprises.

Le saviez-vous ? 

Depuis l’ouverture du marché à la concurrence en juillet 2007, les consommateurs français peuvent choisir entre les fournisseurs « historiques » (EDF et Engie) ou les fournisseurs d’électricité « alternatifs ».

Toutefois, sur 5 % du territoire français, le réseau et la fourniture sont entièrement gérés par des collectivités. Il s’agit par exemple de « Gaz et Electricité de Grenoble » (GEG) ou « Gaz et Electricité de Strasbourg » (GES) pour les plus connues, ou bien les régies d’électricité de l’Ariège comme à Saverdun ou Tarascon-sur-Ariège.

Les sources d’énergie en France

L’énergie que nous consommons en France provient, quant à elle, de plusieurs sources à savoir l’énergie fossile, fissile et l’énergie renouvelable.

Les énergies non renouvelables

Les énergies fossiles

Les centrales à charbon

Le charbon est la deuxième source de production d’électricité en Europe. L’Europe s’étant construite sur le charbon, c’est une industrie encore largement subventionnée. Or,  le charbon est le combustible le plus polluant ! La majorité des centrales a plus de 30 ans et leur exploitation rejette dans l’atmosphère des polluants dangereux.

Les gaz

Energie non renouvelable, les gaz non conventionnels (gaz de schiste, gaz de charbon…) sont présents dans des roches imperméables, en réserves souterraines et difficiles d’accès. Leur exploitation, complexe et coûteuse, passe par des techniques d’extraction extrêmement polluantes.

L’énergie fissile – la question du nucléaire

75% de l’électricité produite en France provient du nucléaire. Nous sommes ainsi le pays le plus nucléarisé au monde par habitant avec 58 réacteurs répartis sur le territoire.

Mais quels sont les défauts majeurs du nucléaire ?

  • Tout d’abord, les déchets radioactifs ne sont pas recyclables et leur durée de vie peut dépasser le millénaire. Plus de 200 millions de tonnes de déchets radioactifs liés à l’exploitation minière passée et à la fabrication du combustible sont dispersées en France (source Sortir du nucléaire ).
  • Ensuite, cette radioactivité à des conséquences sur le santé des humains et sur l’environnement.
  • Enfin, le risque de catastrophes nucléaires : les réacteurs ont été conçus pour fonctionner 30 ans. Plus d’une vingtaine a déjà dépassé cette durée et l’État a décidé de les prolonger 10 ans de plus…
Enercoop une énergie militante

Les énergies renouvelables

Les ressources en énergies fossiles ne sont pas ainsi illimitées. Néanmoins, les énergies renouvelables (EnR) sont les énergies que la Nature constitue ou reconstitue plus rapidement que l’Homme ne les utilise. Elles peuvent ainsi être considérées comme inépuisables à l’échelle du temps humain. Il s’agit de :

  • l’énergie hydaulique
  • le solaire
  • l’énergie éolienne
  • la biomasse
  • la géothermie

La réglementation

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte publiée au Journal Officiel du 18 août 2015 a fixé les objectifs de la France afin de contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique et à la préservation de l’environnement. (source @Ministère la transition écologique & solidaire)

Concernant l’énergie, les objectifs de la loi, à court & moyen termes, sont les suivants :

  • Réduire la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012 en visant un objectif intermédiaire de 20 % en 2030 ;
  • Réduire la consommation énergétique primaire d’énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à la référence 2012 ;
  • Porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32 % de la consommation finale brute d’énergie en 2030 ;
  • Porter la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025
  • Lutter contre la précarité énergétique ;
  • Affirmer un droit à l’accès de tous à l’énergie sans coût excessif au regard des ressources des ménages ;

La garantie d’origine

L’électricité correspond au cheminement d’électrons sur un réseau de fils. Ainsi, il n’est pas possible de connaître l’origine de l’électricité. Ou même d’identifier si elle provient de la combustion de gaz ou du fonctionnement d’éoliennes.

Néanmoins, il est possible d’avoir une traçabilité financière de l’origine de l’électricité.

En amont : pour chaque MWh d’électricité produit à l’aide d’un moyen de production utilisant les énergies renouvelables, une garantie d’origine est émise.

En aval : un fournisseur qui souhaite prouver à un consommateur que l’électricité qui lui est vendue est d’origine renouvelable peut :

1. Soit acheter l’électricité nécessaire à l’approvisionnement de son client sur le marché européen de l’énergie (marché boursier), et séparément acheter une garantie d’origine sur le marché européen des garanties d’origine. Ainsi, il est possible d’acheter une énergie non renouvelable et d’y apposer une garantie d’origine permettant au fournisseur de dire que son énergie est « verte ». C’est d’ailleurs ce que propose la majorité des fournisseurs actuels.

2. Soit acheter de l’électricité et la garantie d’origine associée à un producteur d’électricité renouvelable. Dans un tel cas, la traçabilité de l’énergie est plus concrète, dans un logique de circuit court financier (contrat direct).

Pour bien comprendre

Si on applique ce modèle à des tomates bio : cela signifierait qu’on pourrait dans un premier temps acheter les tomates bio et leur labellisation de façon disjointe. Puis dans un second temps, il nous serait possible de revendre des tomates non bio en apposant la labellisation achetée à part.

De fait, la dissociation entre la garantie d’origine et le MWh initialement concerné ne contribue pas au développement de nouveaux moyens de production d’électricité renouvelable.

Alors que, lorsque vous souscrivez auprès d’un fournisseur d’électricité renouvelable, l’approvisionnement en énergie renouvelable se fait directement auprès des producteurs partenaires pour être ensuite injecté dans le réseau commun de transport et de distribution. C’est ce qu’on appelle le mix énergétique.

Avant de souscrire à un fournisseur d’énergie renouvelable, il est donc important de regarder cette question des garanties d’origines.

Choisir son fournisseur d’énergie

Greenpeace publie chaque année son « guide vert des fournisseur ». Ce guide permet au consommateur de s’y retrouver en différenciant les fournisseurs « vraiment verts » et ceux qui font du greenwashing. Une fiche détaillée par fournisseur permet de comprendre les critères et de se faire un avis éclairé.

On vous présente ici deux fournisseurs classés parmi les « vraiment verts » que nous connaissons pour en être clientes et/ou sociétaires.

Enercoop

Existant depuis 2005, Enercoop est une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) dont la volonté est de créer un nouveau modèle énergétique. Elle est organisée en réseau de coopératives, permettant de penser la question énergétique avec la logique du circuit court. Les 10 coopératives réparties sur l’ensemble du territoire permettent de créer un lien direct entre producteurs et consommateurs, facilitant ainsi la réappropriation citoyenne de l’énergie.

Il s’agit d’un fournisseur d’électricité 100 % renouvelable et coopératif en contrat direct avec les producteurs. Les producteurs sont des particuliers, des PME et des collectivités locales.

ilek

ilek est un fournisseur d’énergie toulousain qui propose une électricité verte et du gaz bio issus de producteurs d’énergie indépendants d’origine française.

Ainsi lorsque vous souscrivez chez ilek, chaque unité d’électricité que vous utilisez correspond à une unité qui a été produite et achetée sur le réseau par une source renouvelable solaire, éolienne et hydroélectrique.

Code de parrainage Ilek

Le marché de l’énergie est-il plus clair pour vous ?

N’hésitez pas à partager vos retours avec nous !

2 Commentaires

Chloé 29 novembre 2020 - 20 h 26 min

Bonjour,
J’ai souscrit à Enercoop il y a quelques années et nous avons constaté une hausse des factures. Nous l’avons accepté, motivés par l’écologie. Savez-vous comment justifier qu’Ilek puisse garder les mêmes tarifs que ceux pratiqués par d’autres compagnies non vertes ?
Merci pour votre retour.

Répondre
Chloé 29 novembre 2020 - 20 h 31 min

Pardon je me suis trompée d’article, je viens de voir que vous aviez répondu à ma question sur une autre page. Je ne vois pas comment supprimer ce commentaire mais vous pouvez le faire 😉 Merci pour votre réponse !

Répondre

Laisser un commentaire

* par l'utilisation de ce formulaire, vous acceptez la conservation de vos données telle qu'elle est mentionnée dans notre politique de confidentialité.

Ceci devrait également vous plaire

Ce site utilise des cookies. Continuer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire