Accueil Zéro déchetEnergie et Ressources Energie renouvelable et locale : 5 raisons d’y passer
Passer aux énergies renouvelables

Energie renouvelable et locale : 5 raisons d’y passer

par C l'air du temps
4 commentaires

Tout comme la demande d’une alimentation sans pesticides a fait exploser l’agriculture biologique ces dernières années, opter pour un fournisseur d’énergie renouvelable peut avoir un réel impact sur une transition énergétique qui se doit d’être désormais ultra rapide.

En effet, on le répète souvent : en tant que consommateur, nous avons un réel pouvoir qui se cache… dans notre porte monnaie. En effet, le pouvoir d’achat peut avoir un impact considérable. Coluche disait « Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ! » et il avait complètement raison.

Il y a pourtant comme un flou autour de l’électricité. Malgré l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, il n’y a pas d’hémorragie. 87 % des usagers sont toujours clients d’EDF alors que le marché propose désormais pléthore d’offres concurrentielles.

Dans cet article, nous vous proposons d’aborder ensemble les 5 raisons de passer à l’énergie 100% renouvelable et locale !

Préambule

La question de l’énergie en France est bien souvent taboue et floue pour la majorité de ceux qui la consomment pourtant au quotidien. Dans un précédent article, on vous présentait un fournisseur d’électricité militante Enercoop, et on y abordait en détail le contexte de la production d’énergie. N’hésitez pas à y jeter un oeil pour mieux comprendre la situation en détail.

1. Choisir l’énergie renouvelable pour réduire ses émissions de CO2

Participer à la réduction de ses émissions carbone

Les énergies renouvelables sont les championnes des basses émissions !

L’hydroélectricité et l’éolien arrivent en tête. Pour 1 kWh d’électricité produite, ce sont en effet respectivement 10 grammes de CO2 pour l’éolien et 13 grammes pour l’hydroélectricité qui sont émis. En comparaison, 1 kWh produit par une centrale nucléaire émet 66 grammes de CO2, 1kWh produit par une centrale électrique à charbon 1058 grammes de CO2  ! Le solaire est aussi un très bon élève, avec 32 grammes de CO2 émis pour chaque kWh d’électricité produit.

Ainsi, faire le choix d’un fournisseur d’électricité et/ou gaz 100% renouvelable, c’est faire le choix de réduire de facto ses émissions carbone. A l’heure où l’on sait qu’il est temps d’agir pour limiter le réchauffement climatique, c’est un choix qui a du sens et du poids !

2. Choisir l’énergie renouvelable et faire le choix du Made In France

Limiter la dépendance énergétique de la France

Les énergies renouvelables permettent de relocaliser notre production d’énergie, en produisant et valorisant les ressources locales plutôt que d’importer pétrole, gaz, ou uranium.

Selon l’Ademe, grâce au développement des énergies renouvelables, le déficit de la balance commerciale lié aux importations d’énergie pourrait être réduit de 60 % en 2035 et on limiterait ainsi notre dépendance énergétique.

Favoriser la production locale

Notre société de consommation a considéré comme acquis d’importer ce dont elle a besoin au détriment de l’économie locale et de l’environnement. Comme pour de nombreux aspects d’une vie responsable plus consciente – de même que pour l’alimentation, la mode… – il est possible d’avoir une production plus locale de l’électricité et du gaz qu’on consomme.

Ainsi, poser la question des énergies renouvelables au coeur des territoires permet de concilier développement de l’emploi local, lien social et respect de l’environnement. Selon l’Ademe, dans la région Hauts-de-France, le nombre d’emplois liés au développement des énergies renouvelables serait multiplié par 4 entre 2015 et 2050 avec une augmentation de 7 000 à 31 000 emplois (en ETP = équivalent temps plein), avec un gain net de 22 800 emplois par rapport au scénario tendanciel. Un exemple qui donne le sourire forcément !

3. Choisir l’énergie renouvelable pour favoriser le circuit court

Savoir ce qu’on consomme

Que ce soit dans le secteur alimentaire, de la mode, de l’industrie, c’est connu, plus il y a d’intermédiaires, moins il y a de transparence et moins les maillons en fin de chaine – les producteurs – sont rémunérés à leur juste valeur. Ainsi, la logique du circuit court permet à la fois de rémunérer le producteur à sa juste valeur mais aussi au consommateur de savoir d’où vient son électricité.

En effet, même si l’électricité qui arrive réellement dans nos prises n’est pas assurément issue d’une production 100% verte, on donne cependant à coup sûr notre argent au producteur qu’on a choisi qui injecte dans le « mix énergétique » l’équivalent de notre consommation en « vert ».

Chez ilek par exemple, il est possible de financer directement des producteurs indépendants d’énergie renouvelable : sur le site, les clients peuvent directement choisir le producteur qu’ils vont rémunérer, et qui va produire leur énergie.

4. Choisir l’énergie renouvelable pour participer à la transition énergétique

Etre acteur du changement

Dans un article précédent, on expliquait dans les grandes lignes qu’un électron n’est pas traçable. L’électron vert, se mêle aux autres dans le réseau de distribution : il s’agit du mix énergétique, qui lui accueille aussi bien l’électron produit par une centrale nucléaire que celui issue d’une usine marémotrice ou d’un champ solaire.

En 2018, afin d’encourager la production d’énergie renouvelable, l’Europe a créé le système des « garanties d’origine » avec l’ambition d’assurer l’origine de l’électron. La garantie d’origine est un système ad hoc qui permet de mettre une équivalence entre le kilowatt heure qui arrive à la prise et le kilowatt heure produit quelque part en Europe, grâce aux énergies renouvelables.

Ce système, qui pouvait sembler vertueux à l’origine, pose aujourd’hui 2 soucis majeurs :

  • Cela n’engage à rien à la production sur le territoire : le garantie d’origine d’un électron vendu sur le territoire français peut être celle d’un électron produit en Suède par exemple ;
  • Cela donne lieu à un dynamique trompeuse : celle de vendre de l’électricité « verte » pour une qui n’en est pas…
    Pour schématiser, il faut imaginer que si cela concernait des tomates bio, cela voudrait dire qu’on pourrait vendre les tomates bio et leur labellisation de façon disjointe. Et revendre ensuite des tomates non bio avec une labellisation bio… En gros : vendre de l’électricité issue du nucléaire avec un certificat « vert »…

Il est important de rappeler qu’en choisissant une offre d’électricité verte, un consommateur n’a pas la garantie que le fournisseur achète directement de l’électricité produite par des installations d’EnR mais seulement qu’il achète des certificats, appelés Garanties d’Origine (GO), émis par des producteurs d’EnR.

 

Ademe

En choisissant un fournisseur d’électricité vraiment « vert » qui se fournit en local au plus prés des territoires, on donne du sens à sa consommation d’énergie et on met son argent réellement au service de de la transition énergétique. En choisissant un fournisseur qui se fournit auprès de producteurs territoriaux, comme Enercoop ou Ilek, qui achète électricité + garantie d’origine en même temps à leur fournisseur, on fait le choix du développement d’une économie qui profite au local.

Comprendre les différences entre les offres d'énergie verte

5. L’énergie renouvelable c’est facile & ça ne coûte pas plus cher

C’est plus cher ?!

Pas forcément !

Chaque fournisseur propose des offres d’électricité à des prix au kWh différents. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, consommer mieux et local n’entraîne pas obligatoirement de frais supplémentaires. Chez ilek par exemple, au contraire, le prix du kWh est inférieur aux tarifs réglementés.

C’est compliqué ?!

Souvent, quand on évoque le fait de changer de fournisseur d’électricité, les mêmes inquiétudes reviennent : « c’est compliqué » !

La résiliation est complètement gratuite et n’engendre aucune intervention, pas de coupure d’électricité ou de changement de compteur.

En moyenne, la souscription en ligne ! avec un autre fournisseur prend seulement 5 minutes. Ensuite, le délai est de 24h à 48h suite à la date de demande de changement de fournisseur.

Procédure de changement de fournisseur d'électricité

Mais alors… quel fournisseur choisir ?

Et là, vous allez nous dire qu’on est bien gentilles ! Mais comment faire alors pour choisir en confiance son fournisseur d’électricité ? S’assurer qu’elle soit 100% renouvelable, locale et 100% conforme à nos valeurs ?

Pour nous accompagner dans ce choix, Greenpeace a mis à disposition un outil. Le guide de l’électricité verte, un classement où sont détaillés l’ensemble des offres, classés selon leur degré de « vert » . Selon ce classement, 3 fournisseurs sont « vraiment verts » : il s’agit de Energie d’Ici, Enercoop, et Ilek.

Choisir son fournisseur d'électricité verte

Nous sommes ambassadrices Ilek

Ilek est une entreprise toulousaine. Ce fournisseur propose une électricité verte et du gaz bio issus de producteurs d’énergie indépendants d’origine française.

Lorsque vous passez chez ilek, chaque unité d’électricité que vous utilisez correspond à une unité qui a été produite et achetée sur le réseau par une source renouvelable solaire, éolienne et hydroélectrique

 

Ilek

Ilek nous a proposé de faire partie de leurs ambassadrices. Nous faisons bénéficier à nos parrainé.e.s d’économiser 100kWh offerts, soit environ 15€ sur leur facture d’électricité.

Nous avons dit OUI car :

  • Ils sont toulousains et qu’on aime soutenir l’économie locale
  • Qu’ils font partie des fournisseurs « premium » selon l’Ademe et au top du classement Greenpeace
  • Que ça peut vous permettre de sauter le pas !
Code de parrainage Ilek

Cet article vous a plu ?

Décidé.e.s à passer du coté "green" de l'électricité ?

Pour aller plus loin !

Podcast Energie renouvelable

France Inter // CO2 mon amour « Electricité verte et voiture électrique sont dans un bateau… »

Avis de l'Ademe

Les avis de l’Ademe // Les offres d’électricité verte

4 commentaires

Mercier Alexia 21 novembre 2019 - 6 h 39 min

Bonjour. Cet article est vraiment super intéressant ! Merci de nous faire connaître cela. Quand on parle de circuit court / local / est ce que on parle d’un producteur sur le territoire français peu importe la région. Ou est il important de trouver un producteur dans notre région ?

Répondre
C l'air du temps 26 novembre 2019 - 18 h 13 min

En fait, l’idéal est bien sûr au plus proche du territoire mais bien sûr ce n’est pas toujours possible. Ce qui nous parait important c’est de sélectionner un fournisseur qui permet de savoir en transparence où se situe la production et qui sont les producteurs. C’est pour cela que nous conseillons Enercoop et Ilek

Répondre
Lucie 26 novembre 2019 - 13 h 48 min

Excellent article, merci beaucoup ! On va enfin pouvoir sauter le pas et encourager d’autres personnes à le faire !

Répondre
C l'air du temps 26 novembre 2019 - 18 h 10 min

C’est un sujet tellement opaque qu’on a l’impression que c’est compliqué, ça l’est en soit mais au final nous avons quand même la possibilité de prendre part au changement !

Répondre

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise des cookies. Continer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire