Accueil » Quelle banque écologique choisir pour « changer le monde » ?
Quelle banque écologique choisir

Quelle banque écologique choisir pour « changer le monde » ?

Par C. l'air du temps

Quelle banque écologique choisir ?

Comment changer de banque pour faire en sorte que mon argent finance des projets alignés à mes valeurs ?

Voilà la question qui m’anime depuis quelques temps. Depuis que j’ai compris que changer de banque était le geste individuel le plus fort à portée de main.

2 200€ qui dorment sur un compte en banque polluent autant qu’un aller Paris-New York. Alors, quand on fait comme moi le choix de ne plus prendre l’avion pour tendre vers l’objectif des 2 tonnes équivalent CO2 par an et par habitant, autant vous dire que la question de l’argent est plus que primordiale. Pourtant au quotidien, qui pourrait s’en douter ? Pendant que nous vaquons à nos occupations (et surtout travailler pour gagner de l’argent) le dit argent pollue. C’est encore plus rageant quand – comme moi – on a fait (en plus) le choix de changer de travail pour l’aligner à ses valeurs.

L’argent c’est tabou : on aborde peu ces questions dans les repas de famille, pourtant si on devait convaincre nos proches d’UN geste à faire en faveur du vivant ça sera bien celui de changer de banque.

Je vous propose de découvrir pourquoi c’est (vraiment) important de changer de banque, les outils pour mesurer l’impact de ses placements et quelles banques choisir pour aligner son argent à ses valeurs écologiques.

Pourquoi changer de banque ?

Car c’est le geste le plus impactant à notre portée !

On parle souvent ici des « petits » gestes. Ceux sur lesquels nous avons la main au quotidien pour réduire notre empreinte écologique et tendre vers un mode vie plus sobre. Et avoir l’impression de faire quelque chose de (vraiment) utile face aux enjeux écologiques. Même si TOUS sont importants (notamment car ils permettent d’agir à notre échelle), les gestes individuels n’ont pas tous le même impact.

« Qui peut faire quelque chose de fort (pour le climat) qui aurait un effet immédiat ? ». Voici la question que posait Yann Barthes à Francois Gemenne, expert du GIEC, sur le plateau de l’émission Quotidien en 2020. Réponse : « Les banques ! : le gros de l’empreinte carbone des gens c’est leur épargne ! ».

Conclusion : nous avons tout intérêt à changer de banque. Du moins dans un premier temps à se rendre compte de l’impact qu’a notre argent sur le monde. Depuis que je l’ai réalisé moi-même, je n’ai que ça en tête. L’argent que j’ai gagné et placé depuis que j’ai commencé à travailler va financer des projets à l’encontre totale de mes valeurs. Honnêtement ça fout le bourdon.

Pour que notre argent ne finance plus le chaos climatique

Mais pourquoi donc est-ce si important ? Car, contrairement aux idées reçues, notre argent ne dort pas tranquillement dans un coffre à la banque. Les banques l’investissent pour financer des projets. Et c’est là que cela pose grandement problème. En effet, les banques, par leurs financements directs ou indirects, sont grandement responsables du désastre climatique et environnemental en finançant des projets climaticides comme le projet EACOP.

Le dernier rapport du GIEC est clair, il faut multiplier par 6 les flux financiers vers la transition écologique si on veut limiter le réchauffement climatique à 1,5°. Or, à contre courant de ça, depuis l’Accord de Paris, entre 2016 et 2021, les banques françaises ont alloué plus de 350 milliards de dollars aux énergies fossiles. Vous l’aurez compris, les calculs ne sont pas bons.

Tant qu’on financera les énergies fossiles à de tels montants (5200 milliards de dollars/an), tous les petits gestes seront annihilés par ces financements (faits à notre insu)

Francois Gemenne, expert du GIEC

Comprendre l’impact de son argent

Me concernant la première étape a été de comprendre le levier que représentait l’argent et surtout de prendre conscience que ma banque finançait le développement de projets sur-consommation d’énergies fossiles et de sur-exploitation de ressources naturelles précieuses.

Voici 2 outils pour comprendre l’impact de son argent :

Rift pour mesurer l'impact de son argent

Rift

Propulsé par les équipes de Lita.co (plateforme d’investissement responsable), Rift est une application mobile ultra pratique. Elle vous indique l’impact sociétal et environnemental de votre argent (comptes courants, livrets A et assurances-vie). Il suffit de rentrer les montants de vos placements, d’indiquer la banque : tadaaa ! Vous voyez quels projets sont financés par votre argent à la banque.

Change de banque

Change de banque est une plateforme destiné au grand public. Il s’agit d’une initiative de Reclaim Finance, un mouvement fondé en mars 2020, membre des Amis de la Terre et en faveur de la finance au service du climat. A partir de données précises sur les politiques et pratiques des banques françaises, la plateforme propose une analyse des banques françaises et les alternatives écologiques crédibles.

Dépolluons la banque

Changer pour une banque écologique

Mais d’abord… Qu’est-ce qu’une banque écologique ?

Vous l’aurez compris, ce qui caractérise une banque non écologique (comme entres autres BNP Paribas, la Société Générale, le Crédit Agricole ou le groupe BPCE – Banque Populaire Caisse d’épargne) c’est : la non transparence des activités (essayez de demander à votre banquier à quoi sert votre argent, vous verrez bien) ET le financement direct ou indirect du secteur pétrolier ou gazier, aggravant le chaos climatique (mais ça peut aussi être les armes).

A contrario de cela, une banque écologique est une banque au service de l’environnement. Pour cela, elle fait le choix de :

  • diriger la totalité de ses actifs (l’épargne de ses client.e.s) uniquement vers des entreprises et projets à impact écologique positif ;
  • d’avoir une politique de transparence : les client.e.s savent dans quels projets est investit l’argent de la communauté bancaire et les économies de GES associées.

C’est encore à distinguer des banques éthiques (en France la NEF), encadrées par le définition de la FEBEA. Leur mission est orientée vers le bien commun, et non la lucrativité, avec pour objectif d’augmenter son impact positif sur la société.

25 000€ dans une banque traditionnelle = 9AR Paris-NY en avion, soit 15 tonnes de CO2 (1,5 fois les émissions moyennes d’un.e français.e par an)

Oxfam france

Quelle banque choisir ?

NOTE : Je ne suis pas experte en finance, je base donc mes recommandations sur les différents articles que j’ai pu lire à ce sujet et surtout sur le site Change de banque, propulsé par Reclaim Finance (groupe Amis de la Terre) et qui a tout le sérieux et l’expérience requis pour ce type d’investigation.

De ma propre expérience, dans un premier temps il est nécessaire de savoir quelle partie de notre argent peut être facilement redirigée vers une banque écologique. Me concernant par exemple, ayant plusieurs crédits liés à la maison (à la Caisse d’Epargne :s) sur lequel il me parait difficile d’agir pour l’instant, j’ai, dans un premier temps, orienté mon choix vers des produits d’épargne (livrets des enfants) et vers un compte courant (pour ma micro-entreprise). Sur Change de banque, vous pouvez choisir votre profil : étudiant.e, particulier, entreprise ou collectivité. Vous aurez ainsi, sous les yeux, les différentes alternatives qui s’offrent à vous. Il n’y a pas de banque écologique parfaite. Mais certaines sont plus sur le bon chemin que d’autres, qui sont complet à contre-courant.

Et il existe également désormais plein de solutions de finance durable pour donner du pouvoir à son argent : à nous de trouver celle qui nous correspond en fonction de notre situation !

La Nef

Depuis 1988, la NEF est une coopérative bancaire indépendante qui défend une finance saine et transparente en faisant le choix de ne financer uniquement des projets à plus-value écologiquesociale ou culturelle. A ce jour, la coopérative compte 41000 sociétaires et a financé 6000 projets répondant au service du bien commun, selon ces critères de transparence.

Mon avis ?! La solution pour les particuliers qui cherchent à épargner durablement, les entreprises

BANQUE PARTENAIRE : Indépendante

COMPTE COURANT : ✖︎ Particuliers Professionnels

EPARGNE : Particuliers Professionnels

PRÊT : ✖︎ Particuliers Professionnels

SERVICE CLIENT : en ligne

La banque postale

La Banque postale

En 2021, La Banque Postale a rendu publique sa politique de décarbonation validée par la « Science Based Targets initiative » (SBTi). La banque s’est engagée à devenir zéro émission nette à l’horizon 2040 sur ses activités bancaires. Il s’agit d’une première européenne. Ce changement systémique va impacter positivement tou.te.s les client.e.s de la banque, qui vont mettre leur argent au service de l’écologie sans n’avoir aucune démarche à faire. Et ça c’est quand même super cool !

Mon avis ?! La solution pour les particuliers qui cherchent une solution bancaire complète, avec des guichets physiques

BANQUE PARTENAIRE : Indépendante

COMPTE COURANT : Particuliers Professionnels

EPARGNE : Particuliers Professionnels

PRÊT : Particuliers Professionnels

SERVICE CLIENT : en ligne ou guichet

Le Crédit coopératif

Le Crédit coopératif est une banque coopérative française. À l’origine outil bancaire des sociétés coopératives et participatives et des personnes morales de l’économie sociale et solidaire, sa clientèle s’est élargie à d’autres formes d’entreprises et aux particuliers.

Mon avis ?! La solution pour les particuliers qui cherchent une solution bancaire complète (avec un petit bémol personnel car je trouve le service client assez peu disponible).

BANQUE PARTENAIRE : BPCE

COMPTE COURANT : Particuliers Professionnels

EPARGNE : Particuliers Professionnels

PRÊT : Particuliers Professionnels

SERVICE CLIENT : en ligne ou guichet

Hélios

Hélios est en réalité une néo-banque. En effet, l’utilisation du terme banque est réservé aux établissements de crédit. Cette banque a été co-fondée il y a un peu plus de 2 ans par Julia et Maëva, qui ont quitté la finance traditionnelle, lassées du marketing vert en vigueur pour agir véritablement. La banque place les dépôts de ses clients auprès de la banque allemande Solaris Bank. Pour des informations plus détaillées : n’hésitez pas à consulter leur FAQ.

Mon avis ?! La solution 2.0 pour ouvrir un compte en ligne 1. quand on est jeune (18-23 ans) 2. qu’on cherche une solution de compte commun 3. ou de compte courant mais version écologique. Le compte épargne est actuellement en co-création avec les client.e.s !

BANQUE PARTENAIRE : Solaris Bank

COMPTE COURANT : Particuliers (courant, jeune, commun)

EPARGNE : Particuliers (non rémunérée) ✖︎ Professionnels

PRÊT : ✖︎ Particuliers ✖︎ Professionnels

SERVICE CLIENT : en ligne

Green-Got

Green-Got est également en réalité une néo-banque. En effet, l’utilisation du terme banque est réservé aux établissements de crédit. La banque place les dépôts de ses clients auprès de la banque française Crédit Mutuel Arkea. Green-Got a été co-fondé par Andréa, Maud, Fabien et Vincent afin d’apporter une solution avec un impact fort dans la lutte contre le dérèglement climatique. Pour des informations plus détaillées : n’hésitez pas à consulter leur FAQ.

Mon avis ?! Une néo banque « verte » pour ouvrir un compte courant en ligne version écologique. Un compte épargne sera disponible fin 2022.

BANQUE PARTENAIRE : Crédit Mutuel Arkea

COMPTE COURANT : Particuliers

EPARGNE : ✖︎ Particuliers ✖︎ Professionnels

PRÊT : ✖︎ Particuliers ✖︎ Professionnels

SERVICE CLIENT : en ligne

Est-ce qu’on peut vraiment changer le monde en changeant de banque ?

Bien évidemment, s’il y avait un remède « miracle » aux défis environnementaux/sociétaux cela se saurait. C’est uniquement grâce à l’action conjointe des changements individuels, politiques et des entreprises que les choses pourront réellement changer de manière systémique et globale. Néanmoins, changer pour une banque écologique est le geste individuel le plus impactant à notre portée.

Et vous savez ce qui l’est encore plus ? C’est de faire en sorte que ce mouvement soit collectif. On peut ainsi contribuer à son échelle à raconter une nouvelle histoire autour de la banque écologique à son entourage. Plus nous serons nombreux, plus nous auront de l’impact pour dépolluer la banque. Ainsi, une fois que vous avez fait le choix de changer : parlez-en à votre neveu ou nièce pour qu’iel mette ses premiers sous au service de l’environnement (et non contre), mais aussi à vos parents qui ont divers placements, ou encore à vos collègues ou même votre patron.ne pour envisager – pourquoi pas – de choisir une épargne salariale plus responsable.

Prêt.e.s à basculer vers la banque écologique ?

Partagez vos expériences, vos questionnements, j’étofferai la FAQ au fur et à mesure !

Pour aller plus loin

Change de banque // A partir de données précises, la plateforme propose une analyse des banques françaises et les alternatives écologiques crédibles.

Argent & climat // Les Amis de la Terre parlent de l’impact des banques sur le climat depuis des années : retrouvez encore plus d’infos et de solutions sur leur site !

Plaidoyer // Reclaim Finance est une ONG fondée en mars 2020 avec l’objectif de mettre la finance au service du climat.

Rapport // Banking on climate chaos est un rapport sorti en 2022 faisant le point sur les financements des énergies fossiles par les banques mondiales.

11 Commentaires

Clara 27 septembre 2022 - 11 h 08 min

Merci pour cet état des lieux ! Je ne me doutais absolument pas du pouvoir de mon argent et surtout d’à quel point il pollue : je vais me pencher sur le sujet dès que possible !

Répondre
Justine 27 septembre 2022 - 20 h 08 min

Merci beaucoup pour cet article très complet ! Je n’avais pas du tout conscience de l’impact écologique des banques, ça donne vraiment a réfléchir… Et merci pour les outils ça aide à se lancer dans la démarche, à savoir où et comment se renseigner et trouver des alternatives qui nous correspondent

Répondre
C. l'air du temps 27 septembre 2022 - 20 h 53 min

Merci Justine pour ton retour : c’était l’idée, semer une graine de conscience pour comprendre l’impact ! Ensuite chacun.e fait à sa mesure !

Répondre
Bénédicte 28 septembre 2022 - 9 h 41 min

Merci pour cet article ! C’est le moment d’ouvrir un compte pour les enfants, et ça va me donner des éléments pour choisir au mieux. Et pour nous, pas facile en tout cas quand le crédit immobilier est dans une banque mal notée… On compense en transférant l’épargne à la NEF…

Répondre
C. l'air du temps 28 septembre 2022 - 10 h 03 min

Merci pour ton partage Bénédicte ! Oui je crois que même si nous ne pouvons pas tout déplacer ; on peut essayer de faire autrement pour le reste ; épargne, investissement etc…

Répondre
Sophie P. 27 septembre 2022 - 21 h 34 min

Merci pour cet article très complet ! Il fait écho, et c’est une belle piqure de rappel. Ça fait des années que je me dis qu’il faut que je change de banque. Cette fois, c’est fait: j’ai ouvert un compte au crédit coopératif (tout en gardant malheureusement mon prêt immo au LCL). J’avoue que je n’ai pas utilisé l’outil Rift parce que j’ai eu peur que ça me déprime trop. Mais le changement est en cours 🙂

Répondre
C. l'air du temps 28 septembre 2022 - 9 h 06 min

Bravo c’est top ! C’est clairement un changement qui demande pas mal de réflexion. Nous avons tellement à déconstruire. Et puis comme toi, j’ai un crédit à la CE, pas si facile de changer ! Mais si on peut faire un peu, réfléchir à l’épargne etc… C’est déjà bien ! Et surtout ce qui compte encore plus c’est d’ouvrir le débat avec ses proches ! Merci Sophie pour ton partage d’expérience !

Répondre
Julie 28 septembre 2022 - 11 h 18 min

Merci c’est top, depuis le temps que je veux le faire…

Répondre
C. l'air du temps 28 septembre 2022 - 11 h 54 min

Et voilà : le petit déclic pour s’y pencher 😉

Répondre
Louise 7 octobre 2022 - 20 h 28 min

Merci pour cet article particulièrement intéressant !

Répondre
C. l'air du temps 10 octobre 2022 - 9 h 45 min

Avec plaisir Louise ! C’est un sujet que je souhaitais creuser depuis longtemps : c’est un bon début 🙂 Tu as réussi à t’y plonger pour les magasins je suppose…

Répondre

Laisser un commentaire

* par l'utilisation de ce formulaire, vous acceptez la conservation de vos données telle qu'elle est mentionnée dans notre politique de confidentialité.

Ceci devrait également vous plaire

Ce site utilise des cookies. Continuer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire