Accueil Zéro déchetZéro gaspi Nos conseils pour en finir avec le gaspillage alimentaire
Campagne ça suffit le gâchis

Nos conseils pour en finir avec le gaspillage alimentaire

par C l'air du temps
0 commentaire

Si le gaspillage alimentaire à l’échelle mondiale était un pays, il serait le 3ème plus gros émetteur de gaz à effets de serre. En effet, l’agriculture industrielle est responsable de 30% des émissions de gaz à effets de serre. De fait, toute nourriture produite puis jetée participe au réchauffement climatique.

En France, près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année, soit l’équivalent d’un repas sur trois !

Faire attention à la nourriture qu’on gaspille c’est avantageux à plusieurs niveaux : c’est économique, écologique et éthique. Il est donc nécessaire d’y mettre un terme au quotidien : après avoir exploré les chiffres, nous verrons ensemble quelques astuces pour lutter durablement contre le gaspillage alimentaire.

Chiffres et réglementation 

Tour de la question en chiffres

1/3

C’est la part de la production alimentaire mondiale gaspillée, perdue ou jetée entre le champ et l’assiette !

33%

33% du gaspillage est généré par le consommateur final (soit la plus importante).

20 kg/personne/an

C’est la quantité par personne et par an de déchets jetés à la poubelle dont 7kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés ! Soit 56 repas, 3 semaines de repas quotidiens. Au total c’est près de 10 millions de tonnes chaque année !

16 milliards 

Cela représente la valeur théorique annuelle des pertes et gaspillages en France (estimation 2018 Ademe).

Contexte 

Jeter un produit acheté avec notre argent durement gagné, un produit qui a demandé des ressources pour sa fabrication et qui va en demander aussi pour sa destruction alors que des gens meurent de faim tous les jours : dit comme ça, ça parait vraiment absurde et pourtant… Le gaspillage alimentaire est une réalité et revêt un triple enjeu :

  • Economique. Selon l’Ademe, la part du gaspillage alimentaire représente 159€/an/par personne !
  • Environnemental. L’agriculture représente aujourd’hui 30% des émissions de gaz à effet de serre. Réduire le gaspillage alimentaire, c’est agir contre l’emballement du réchauffement climatique. N’oublions pas non plus que les produits jetés ont nécessité de la matière première et des ressources pour être fabriqués, emballés, puis transportés. C’est donc aussi réduire le gaspillage de matière et de ressources.
  • Humain & éthique. La FAO Food and Agriculture Organization, organisation spécialisée des Nations Unies, estime que la moitié seulement de la nourriture jetée dans les pays industrialisés suffirait à nourrir les personnes en sous-nutrition dans le monde et donc en soit mettre fin à la faim dans le monde. En France seulement, l’Ademe estime qu’une personne sur 10 ne mange pas à sa faim.
Une illustration du site Qu'est-ce qu'on fait sur le gaspillage alimentaire
Une illustration du site Qu'est-ce qu'on fait sur le gaspillage alimentaire

Les astuces pour éviter le gaspillage alimentaire

1. Acheter/consommer juste ce qu’il faut

  • Pour les courses. Avant de partir, on peut faire le point sur ce qui est déjà dans le frigo et dans les placards. En fonction, on dresse une liste des ingrédients manquants ;
  • Pour les sorties. En privilégiant des restaurants qui proposent une cuisine de marché et une carte réduite, on garantie un minimum de gaspillage en cuisine. De plus, on essaie de commander la quantité adaptée à son ventre ! Si on a eu les yeux plus gros que le ventre, il ne faut pas hésiter à demander un  « doggy bag » pour emporter les restes ! Les restaurants ne peuvent pas vous le refuser, c’est devenu très courant et il n’y a aucune gêne à avoir…
  • Ensuite, afin de concilier portefeuille & geste pour la planète, il existe l’application Too Good To Go France ! L’application permet de récupérer des invendus à prix cassés en géo-localisant des commerçants adhérant au principe. A télécharger sur les plateformes pour Iphone & Android.

2. Bien ranger son frigo 

  • Afin d’éviter d’oublier des éléments en fond de placards et de frigo, on met systématiquement les produits récemment achetés derrière ou dessous ;
  • On se reporte à la notice de son frigo pour connaitre & respecter la place de chaque aliment ;
  • On pense à nettoyer régulièrement le frigo & les placards. Pour cela, pas besoin de produits compliqués, le spray nettoyant au vinaigre convient parfaitement ;
  • En conservant les ingredients entamés dans des boites hermétiques on évite qu’ils périment ;
  • Congeler ou mettre en conserve les aliments qui ne pourront être consommés avant leur date de péremption peut être une astuce pour ne pas jeter ;

3. Bien re/connaitre les dates limites de consommation

Au moment de faire les courses ou en cuisine, les dates de péremption indiquées sur les aliments sont de précieuses alliées, notamment pour éviter de jeter car on craint pour sa santé. Cependant, toutes les indications de dates ne sont pas les mêmes ! Voici de quoi se repérer :

  • La date limite de consommation, ou DLC, concerne les denrées périssables, à conserver au frais et « À consommer jusqu’au… ». Au delà de cette période, les aliments concernés peuvent présenter un danger pour la santé…
  • La date de durabilité minimale, ou DDM (anciennement date limite d’utilisation optimale, ou DLUO), concerne les produits de plus longue conservation  » À consommer de préférence avant… ». Une fois la date passée, la denrée ne présente pas de danger pour la consommation, elle peut en revanche avoir perdu quelques qualités gustatives.
  • Limites. Une conserve dont la DDM n’est pas atteinte mais dont le couvercle est bombé ne doit pas être consommée, de même il est de coutume de consommer les yaourts quelques jours après leur DLC…

4. Cuisiner les bonnes quantités et accommoder les restes

Afin d’éviter les restes qui pourrissent au fond du frigo, voici quelques gestes simples faciles à adapter :

  • On cuisine en quantité adaptée au nombre de personnes à table (on peut se repérer sur les indications portées sur les paquets ou avec le verre doseur et la réglette à spaghettis) et on sert en quantité raisonnable quitte à faire un deuxième service ;
  • Quand on invite chez soi : on se renseigne sur le goût des convives. Ca peut éviter qu’un plat soit boudé et finisse à la poubelle ;
  • On fait des « quiches – ou autres » de restes : un deuxième souffle pour des préparations à accommoder entre elles ;

5. Utiliser ses épluchures 

On a trop souvent tendance à enlever au moins la moitié de nos fruits & légumes avant de les manger. Or, en partant sur une alimentation biologique sans pesticide, on peut exploiter l’aliment dans sa quasi intégralité !

Et pour certaines épluchures qui resteraient, saviez-vous que vous pouvez encore les utiliser ? Que vous pouviez faire une soupe ou un pesto avec des fanes ? Une coloration pour les cheveux avec des pelures d’oignon ? Véritable ôde à l’anti-gaspi, l’ouvrage de Marie COCHARD Les Epluchures, Tout ce que vous pouvez en faire, vous aidera à utiliser vos épluchures !

6. Composter

Si, malgré les étapes précédentes, vous êtes dans l’obligation de jeter : on pense à composter ! Evitons d’encombrer la poubelle de déchets organiques (restes de repas, légumes « pourris »…) qui peuvent simplement retourner à la terre ! En appartement, en maison, en jardin public, le compostage permet de désencombrer ses poubelles et on peut même utiliser le compost obtenu pour ses plantes ou son jardin ! La boucle est bouclée !

Campagne 2017 du Ministère de l'Agriculture

Prêt.e.s à tester ces astuces pour réduire le gaspillage alimentaire ?

On achète moins et on mange mieux !

Pour aller plus loin !

Ademe : gaspillage alimentaire

Encore plus de détails sur le gaspillage alimentaire dans cet article de l’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de Maitrise de l’Energie.

Too Good To Go, l'appli pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Too Good To Go permet de récupérer des produits de commerçants autour de soi ! Faire du bien à son estomac et à la planète.

Ca Suffit le Gâchis

Le site #Ca suffit le gâchis liste l’ensemble des bonnes pratiques pour les particuliers et les professionnels pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise des cookies. Continer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire