Accueil » Les alternatives pour faire la vaisselle à la main au naturel et zéro déchet
Les alternatives pour faire la vaisselle à la main au naturel et zéro déchet

Les alternatives pour faire la vaisselle à la main au naturel et zéro déchet

Par C. l'air du temps
4 Commentaires

Connaissez-vous les alternatives pour faire la vaisselle à la main au naturel et en mode zéro déchet ?

La problématique de la vaisselle à la main est double : il y a d’une part les accessoires qu’on utilise (notamment les éponges jetables issues de la pétrochimie) et les produits avec lesquels on lave qui contiennent de nombreux ingrédients toxiques.

Aujourd’hui, en France, pour la grande majorité des foyers, un seul circuit d’eau existe : l’alimentation en eau de la douche, des toilettes, de la machine à laver le linge et du lave-vaisselle se fait en eau POTABLE.  Il s’agit quand même d’un non-sens quand on observe une crise de l’eau potable à l’échelle mondiale. Une fois celle-ci souillée, elle part – via nos canalisations – vers les centres de traitement, puis dans les milieux naturels.

A l’heure actuelle, à défaut de pouvoir faire mieux, il est important de limiter au maximum l’utilisation d’eau d’une part, et de l’autre, de contrôler les produits avec lesquels on (se) lave.

On vous présente les éléments indispensables pour un rituel vaisselle plus respectueux de soi et de l’environnement.

Pourquoi changer sa routine vaisselle à la main ?

Après avoir fait la vaisselle à la main, l’eau utilisée part dans nos canalisations, puis dans les égouts avant d’être traitée comme l’ensemble des eaux usées et rejetée dans la nature.

Par conséquent, notre utilisation quotidienne d’eau pour la vaisselle – mais aussi pour laver le linge – impacte l’ensemble du cycle de l’eau. Il est donc nécessaire d’essayer de remettre dans le circuit une eau la plus « naturelle » possible. Voici, dans un premier temps, pourquoi changer ses habitudes.

Remplacer les éponges synthétiques

Les éponges synthétiques pose des problèmes à plusieurs niveaux.

Premièrement, leur production est énergivore et peu écologique. Ces éponges sont fabriquées à base de mousse de résine (dérivée du pétrole), souvent jaune et traitée avec des produits chimiques qui lui donnent sa couleur et son côté résistant.

Ensuite, son utilisation au quotidien libère de petits morceaux de plastique, parfois minuscules, qui viennent charger l’eau en micro-plastiques qui se retrouvent ensuite dans les milieux naturels. Pour mémoire, nous consommons en moyenne 5 grammes de plastiques par semaine (soit l’équivalent d’une carte de crédit) qu’on retrouve en grande partie dans l’eau en bouteille et l’eau du robinet.

Enfin, sa durée de vie pose problème : non recyclable et abimée au bout de quelques semaines d’utilisation, cela fait autant de déchets qui viennent remplir nos poubelles.

Remplacer les produits toxiques

Dans son numéro de Septembre 2019, 60 millions de consommateur passe au crible les produits ménagers. La conclusion est édifiante : « Contrairement aux cosmétiques, les articles des rayons entretien et droguerie sont peu étudiés. La mention de leur composition sur l’emballage n’est pas obligatoire (…). Pourtant, ces produits contiennent en majorité une ou plusieurs substances indésirables, présentant des risques pour la santé humaine et pour l’environnement ».

Derrière les promesses de propre et de dégraissage, se cachent conservateurs, parfums, perturbateurs endocriniens, substances cancérigènes, qui sont nocifs à l’utilisation en contact avec la peau, dans l’air de nos intérieurs mais également ensuite quand ils se retrouvent dans la nature via le cycle de l’eau.

Pour sa santé et la préservation de la nature, mieux vaut miser sur produits non nocifs.

Remplacer les accessoires

Les brosses

Pour remplacer les éponges jetables, les brosses en tout genre sont de belles alternatives. On les choisit avec des manches en bois et poils naturels. Voici nos préférées :

  • une brosse douce à tête interchangeable pour laver le tout venant ;
  • une brosse à récurer pour gratter les casseroles bien sales ;
  • un goupillon pour les bouteilles et les biberons, voire un mini goupillon pour les pailles en inox.

Les éponges lavables

Il existe plusieurs alternatives :

  • Le tawashi : il s’agit d’éponges tricotées/tissées avec des tissus récupérés, on conseille la version avec des matières naturelles pour éviter les dérivés de plastique. A tricoter ou à acheter en magasin bio ou épicerie vrac ;
  • Les éponges lavables avec (ou sans) rembourrage naturel (comme le kapok) et des matières naturelles comme le coton ou le lin ou la jute pour le coté « grattant ». Vous pouvez les trouver en magasin bio ou épicerie vrac, ou encore en ligne comme par exemple chez Manamani ;

Découvrir ManaMani

5% de réduction avec le code « CLAIRDUTEMPS »

Remplacer le produit vaisselle

La savon de Marseille

Le savon de Marseille est détergent et dégraissant : il est multi-fonction, on peut donc l’utiliser à la fois pour détacher le linge, faire sa lessive, et faire sa vaisselle ! L’authentique savon de Marseille est composé de 72 % d’huile végétale mélangée à de la soude et … RIEN D’AUTRE. On le choisit de préférence sans huile de palme (traquez l’ingrédient sodium palmate). Veillez à bien rincer à l’eau chaude la vaisselle pour éliminer tous les résidus. Atout incontestable : il est facile à emporter quand on part en vacances pour une vaisselle à la main saine et zéro déchet !

Le liquide vaisselle sain et zéro déchet

  • Le vrac

Il est possible – comme nous – de faire le choix d’un liquide vaisselle acheté en vrac. On en trouve désormais dans tous les magasins bio ou épicerie vrac, on peut y remplir son contenant à sa convenance. A la maison, nous le mettons dans un flacon pompe récupéré. Attention néanmoins au produit qu’on achète. En effet, 60 millions de consommateur met en évidence que certains produits même avec les labels Ecolabel ou Ecodétergent peuvent être mal notés.

  • Fait maison

On nous demande très régulièrement une recette de produit vaisselle maison. Nous n’en avons pas 🙂 C’est un des rares produits ménagers que nous fabriquons pas, nous préférons utiliser les options pré-citées. Néanmoins, nous vous conseillons de tester la recette de Lilycraft sur son Blog. Vous nous direz !

  • Et le lave-vaisselle ?

Vous voulez mettre votre lave-vaisselle au vert également ? Découvrez notre recette pour le produit lave-vaisselle maison sain & zéro déchet ! A réaliser au choix en poudre ou en tablettes !

Prêt.e.s à faire la vaisselle à la main au naturel ?

Si c'est déjà le cas dites-nous vos habitudes !

4 Commentaires

Clairelle 27 mai 2020 - 17 h 01 min

Merci de cet article, comme toujours plein de bonnes infos et idées.
Pour les éponges, il y a aussi l’option luffa, qui peut pousser en France, et qui est compostable en fin de vie. Adopté ici depuis plusieurs années, c’est notre chouchou pour la vaisselle dans la cuisine et le ménage en général, pour le gommage corporel dans la douche, et en porte savons partout!

Répondre
C. l'air du temps 27 mai 2020 - 17 h 07 min

Merci pour ce chouette retour ! Oui effectivement c’est une belle alternative 😉 nous allons le rajouter dans l’article avec la vigilance sur le lieu de production ! Merci beaucoup pour cette information complémentaire 🤗

Répondre
Emeline 1 juin 2020 - 16 h 33 min

Merci pour cet article très intéressant !
J’ai commencé le zéro déchets par la salle de bain (lingettes lavables, oriculi…), le reste me paraissant plus compliqué et je n’avais jamais pensé que cela pouvait être possible pour la vaisselle alors merci !
https://www.les-elixirs-beaute.fr

Répondre
C. l'air du temps 1 juin 2020 - 22 h 40 min

Oui en fait ! C’est possible partout 😉 les solutions sont déjà même parfois dans nos maisons 🤗

Répondre

Laisser un commentaire

* par l'utilisation de ce formulaire, vous acceptez la conservation de vos données telle qu'elle est mentionnée dans notre politique de confidentialité.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ceci devrait également vous plaire

Ce site utilise des cookies. Continuer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire