Accueil Consom'actionAlimentation Ceci et Cela, l’épicerie vrac, bio et locale à Toulouse
Ceci et cela, épicerie vrac à Toulouse

Ceci et Cela, l’épicerie vrac, bio et locale à Toulouse

par C l'air du temps
0 commentaire

Il était une fois, une épicerie vrac à Toulouse qui s’appellait Ceci & Cela : c’était une belle épicerie, à l’échelle du quartier et d’un genre « nouveau » : la vente de produits locaux, bio et en vrac, sans gaspillage

Le magasin est ouvert depuis mai 2016, rue Baour Lormian, dans le centre-ville de Toulouse. Fort du succès du magasin, Louise a ouvert en 2018, une épicerie vrac plus grande dans le Quartier des Minimes.

On vous propose aujourd’hui de découvrir ou re-découvrir cet univers imaginé par Louise Cardona. Par ici, le portrait d’une boutique pas comme les autres 🙂

Une épicerie vrac à Toulouse : « zéro gaspi » et locavore
 

C. l’air du temps

Peux-tu, en quelques mots nous redonner le déclic, la motivation à l’origine de la boutique ? (ton parcours et comment t’es venue l’idée de l’épicerie)

Louise – Ceci & Cela

En sortant d’écoles de commerce et après différents stages, je n’avais pas trop envie de rejoindre des grandes entreprises. L’entreprenariat me tentait beaucoup ! Et quand on part de zéro, toutes les possibilités s’offrent à nous. Je souhaitais donc m’investir dans un projet qui réponde à mes valeurs et à un besoin sociétal. C’est lors d’un séjour Erasmus en Turquie où les poches plastiques ne sont pas interdites que j’ai eu le déclic : pourquoi ne pas participer à travers une entreprise à la réduction des déchets ? A l’époque, seule la Recharge à Bordeaux existait, et en creusant le sujet, j’ai vite été convaincue de la pertinence d’une épicerie vrac.

Le vrac au final c’est quand même pas non plus monnaie courante… Quelles ont été les plus grandes difficultés rencontrées ? (avec les fournisseurs, les investisseurs, les clients eux-même, le public non connaisseur ?)

Louise – Ceci & Cela

J’ai eu beaucoup de chance tout au long du projet, j’ai eu une petite étoile au dessus de la tête. Les producteurs et les futurs clients m’ont tout de suite soutenu, notamment à travers une campagne de crowdfunding. Et une banque a accepté de me financer rapidement : la NEF, une banque éthique et solidaire. J’ai trouvé rapidement un local. Bref, je crois qu’il faut bien reconnaitre que j’ai eu beaucoup de chance.

Dans la même lignée… Quel a été le plus grand défi relevé ? (et peut-être aussi ta plus grande fierté)

Louise – Ceci & Cela

Ma plus grande fierté est d’avoir aujourd’hui une équipe de quatre personnes, aussi chouettes personnellement que professionnellement. Créer des emplois est vraiment très gratifiant. En parallèle et a exequo, je suis vraiment contente d’avoir tissé des liens particuliers avec certains clients, une relation de confiance s’est établie, certains sont même devenus des amis. Evoluer dans un contexte tel de bonne humeur et de bienveillance est très enrichissant aussi bien professionnellement que personnellement !

Tu as des clients « chou », tu le dis tout le temps… Quels sont les plaisirs de chaque jour de travailler dans un cadre comme Ceci & Cela ?

Louise – Ceci & Cela

On a la chance (et pour le coup, c’est plus un choix que de la chance d’ailleurs), d’évoluer au milieu de super bons produits, de qualité et fabriqués de façon éthique. Ce n’est pas très difficile de vendre les produits dans ces cas là, on est vraiment convaincus par leurs spécificités. On prend beaucoup de plaisir à les proposer et je crois (enfin j’espère) que cela se sent quand les clients viennent dans le magasin. (…) Beaucoup de clients nous ramènent des petites préparations qu’ils ont réalisé eux même (voire des cadeaux pour nos anniversaires et Noël) : on peut le dire, nous sommes les épicières les plus chanceuses de Toulouse, j’en suis sûre !

Des plans pour le futur ? 

Louise – Ceci & Cela

Pour le moment le but du jeu est de pérenniser les deux boutiques. A plus long terme, on aimerait beaucoup pouvoir ouvrir un magasin plus grand pour proposer davantage de spécialités de nos producteurs locaux et d’accessoires zéro déchet. Mais pour l’instant, ça en est qu’à l’étape du rêve. (c’est concrétisé depuis 2018 ndlr)

Que trouver dans cette épicerie vrac à Toulouse ?

Avant tout c’est une épicerie « zéro déchet », on y vient donc avec ses propres contenants (sacs à vrac, bouteilles ou pots en verre, boites…) mais l’objectif affirmé est de proposer uniquement des produits locaux. C’est à dire régionaux voire nationaux, issus de l’agriculture biologique dans la plupart des cas mais pas que…

Côté épicerie vrac

  • une grande variété de farines
  • une belle palette de légumineuses et céréales
  • la part belle aux pâtes (mmmmh celles au curcuma !)
  • céréales pour le petit déjeuner, gâteaux, bonbons…
  • tisanes, cafés équitables
  • confitures et miel
  • vins & bières locales en bouteilles consignées
  • des sauces, soupes et tartinades locales
  • tous les jours du pain frais, mais aussi des produits laitiers (notamment les yaourts de la Petite Ferme de Caussade, des oeufs)

Côté maison et salle de bains

  • tout pour nettoyer sa maison en mode zéro déchet et respect de la planète. Soit tous prêts en vrac, soit tous les ingrédients pour confectionner soi-même ses produits ménagers (vinaigre, bicarbonate de soude, paillettes de savon…).
  • tout pour une salle de bains zéro déchet également = cosmétiques solides (notamment de la marque Lamazuna), brosses, éponges
  • l’équipement maison et picnic : gourdes, pailles en inox, divers contenants verre et inox
  • Mais aussi de la cosmétique…

Et quels sont les prix ?

La comparaison prix est difficile à faire dans la mesure où les produits proposés dans la boutique sont des produits bio et locaux dont les équivalents sont difficiles à trouver dans les commerces traditionnels (classiques ou grandes enseignes biologiques). Et surtout, c’est le choix de faire ses courses autrement, en achetant différemment. Moins et mieux.

Les amandes locales, en vrac et bio sont au même prix qu’en sachet de la marque Carrefour Bio (24€/kg), le riz semi-complet de Camargue, Bio et en vrac est à 4,40€/kg chez Ceci&Cela contre 4,95€/kg pour du riz semi-complet de chez Biocoop Bio, en vrac et importé d’Inde.

Sur d’autres produits comme le chocolat Noir 70%, hyper local (31) et équitable, le prix est par exemple plus cher qu’en plaquette de la marque Éthiquable Bio et équitable (26,90€/kg contre 22,20€/kg).

En plus, votre fidélité est récompensée dans cette épicerie vrac à Toulouse : vous obtenez 9€ de réduction dès 250€ d’achats et 1€ est reversé à l’association France Nature Environnement.

Prêt.e.s à découvrir cette épicerie vrac à Toulouse ?

Passez-y lors de votre prochaine visite à Toulouse !

Ceci et Cela Capitole

Au 7 rue Baour Lormian 31000 Toulouse / Du mardi au samedi de 10h à 20h

tél: 05 82 74 90 31

 

Ceci et Cela Minimes

Au 16 Avenue des Minimes 31200 Toulouse

Le lundi de 10h à 13h et de 14h à 19h30 / Du mardi au samedi de 10h à 20h

tel: 05 31 22 57 05

www.ceci-et-cela.fr

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

You may also like

Ce site utilise des cookies. Continer votre visite en cliquant sur OK ou consulter notre politique de confidentialité. OK Lire