Comment (bien) acheter de seconde main

L’urgence face à l’urgence climatique est aux changements de comportements. En effet, la réduction de notre consommation est plus que nécessaire. Pour cela, il apparait alors important de se tourner vers d’autres modes de « consommation ». Comme le troc, la location, l’échange ou l’achat de seconde main : en bref consommer mieux & moins.

Aujourd’hui nous parlons de l’achat de seconde main appelé aussi d’occasion ou vintage 😉 Cette façon d’aborder la consommation est de plus en plus prisée à la fois pour des raisons économiques mais aussi pour des raisons écologiques.

C’est un mode de consommation qu’on expérimente depuis quelques temps maintenant. De fait, on s’est dit qu’on allait partager avec vous nos astuces pour acheter de seconde main et y trouver son compte 🙂

S'habiller de seconde main
Décorer de seconde main
Du vêtement à la déco : tout se trouve d’occasion @C. l’air du temps

☆ Pourquoi acheter de seconde main

▷▷ L’intérêt écologique

Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas !

Selon l’ADEME, « au total, 70 % des émissions de gaz à effet de serre sont liées aux produits (fabrication, transport, utilisation et fin de vie) ».

L’achat de seconde main est un vrai geste citoyen & écologique pour :

  • économiser les ressources en eau, en matières premières, en énergies…
  • combattre l’exploitation d’êtres humains pour produire les biens que nous achetons ici mais qui sont fabriqués ailleurs dans des conditions loin d’être éthiques
  • limiter les émissions de gaz à effet de serre liées au transport planétaire de nos produits, fabriqués à l’autre bout de la planète et acheminés par transports aérien ou maritime
  • lutter contre la sur consommation : saviez-vous par exemple que des millions de jouets sont jetés chaque année en France ?
▷▷ L’intérêt économique

Acheter d’occasion c’est forcément plus économique. Le gain peut être plus ou moins important. Mais en prenant le temps de chercher, les trouvailles peuvent être vraiment étonnantes : des boites à oeufs réutilisables pour aller au marché à 50 centimes, des panières en osier à 3€, des jouets à -70%…

Pour des produits très spécifiques, il est important de faire du repérage, une « étude de marché » pour acheter au bon prix. En effet, l’occasion est à la mode, alors certains y voient l’opportunité pour se faire de l’argent. On vous indique un peu plus bas nos astuces pour s’y retrouver.

S'équiper de seconde main
Des appareils électro en parfait état pour un prix dérisoire @C. l’air du temps

☆ Les a priori sur le seconde main

▷▷ c’est sale & ça sent mauvais

Quand on achète d’occasion, on doit faire avec la « vie d’avant » des objets. Néanmoins, il n’y a pas de risques d’attraper des maladies avec des achats de seconde main. Nos conseils :

  • vêtements : que ce soit une odeur de lessive différente ou celle de vêtements restés dans des cartons un peu longtemps, après avoir été lavés quelques fois et portés, les vêtements prendront vite votre odeur habituelle.
  • objets ou jouets : dès que nous achetons un objet ou un jouet, nous passons un coup de propreté dessus avant utilisation. Par exemple, dans le cas d’un puzzle, on le monte pour vérifier qu’il ne manque rien et on nettoie avec un chiffon sec et notre spray multi-usages au vinaigre. Idem pour les livres. Pour les panières et objets : on nettoie au savon noir.
▷▷ c’est « cheap » 

C’est « cheap » : acheter et offrir des cadeaux d’occasion ne signifie pas faire des cadeaux de moindre valeur.

Face à ces critiques, un des contre argument est qu’on peut trouver des choses complètement neuves en seconde main : des doublons de cadeaux et des non échangeables, des erreurs d’achat, des vêtements non portés avec étiquettes…

Bien sûr, acheter de seconde main est parfois plébiscité par les ménages les moins argentés mais pas forcément. Aujourd’hui, acheter vintage/chiner est à la mode . Il y a aussi ceux, de plus en plus nombreux, qui achètent d’occasion par choix : pour éviter la surconsommation, pour économiser par rapport à un achat neuf…

Jeux et jouets de seconde main
Jeux et jouets de seconde main
Des jouets d’occasion pour tous les âges et tous les goûts @C. l’air du temps

☆ Nos astuces & conseils sur l’achat de seconde main

▷▷ Le réflexe de l’occasion

Depuis quelques années, nous avons adopté le « réflexe de l’occasion« . Dès que nous avons un besoin : nous regardons systématiquement si ce produit existe sur le circuit de l’occasion. Et dans 90% pour des cas, cette recherche est concluante et évite ainsi un achat neuf.

▷▷ Repérer et étudier les prix

Avant d’acheter d’occasion, il est toujours bien de faire sa petite « enquête de marché ». On se renseigne sur les prix de vente en neuf du produit désiré en estimant le prix que l’on veut y mettre.

En effet, l’achat de seconde main ayant le vent en poupe, certains y voient parfois l’opportunité de se faire de l’argent. Heureusement, il est souvent possible de faire de bonnes affaires, ne pas hésiter à négocier si vous le jugez nécessaire

▷▷ Prendre des garanties quand c’est nécessaire

Acheter des legos ou un pantalon, ne demande pas le même niveau d’attention qu’acheter un appareil électroménager par exemple. Pour les premiers, il ne faut pas hésiter à demander des photos si celles de l’annonce ne sont pas suffisantes. Pour les appareils électroménagers il est possible de trouver des occasions, en très bon état voir quasi neuf. Ne pas hésiter alors à demander la facture d’achat ou d’entretien !

▷▷ Privilégier les achats locaux

Un des premiers réflexes vite adopté est de toujours vérifier que le produit est disponible près de chez nous avant de l’acheter sur Internet. Dans le cas des objets d’occasion, nous faisons une première recherche en local avant d’élargir à la région puis à la France si on ne trouve vraiment pas. Cela permet d’économiser à la fois les frais de ports ainsi que la pollution liée au transport.

S'équiper de seconde main dans les brocantes
Dans les allées d’un Bric à brac ariégeois @C. l’air du temps

☆ Où acheter de seconde main

▷▷ En magasins spécialisés

Il existe des magasins qui ont fait de leur métier l’occasion et d’autres qui proposent, en plus des produits neufs, de seconde-main.

  • Les friperies : haut lieu de l’achat de vêtements d’occasion, il faut toutefois faire attention. Parfois, en fripes, on achète pas que du vintage mais aussi des fins de séries donc des vêtements neufs. Il faut bien se renseigner et ne pas hésiter à questionner le vendeur
  • Les trocs : dans ces magasins, ce sont des particuliers qui passent par l’intermédiaire du troc pour vendre leurs vêtements ou leurs objets. Souvent les prix sont plus élevés qu’en fripes ou en vide-greniers, mais les vêtement/objets font aussi l’objet d’une sélection plus minutieuse
  • Les revendeurs : on parle ici du réseau des magasins « Planet Cash » ou encore « Cash Converter ». Ils sont spécialisés dans la vente de produits électroniques et électroménagers de seconde main. Ils achètent aux particuliers qui y déposent leurs produits dont ils n’ont plus l’usage, les restaurent, parfois les réparent et les revendent. Lieu préféré de notre père pour les CD et DVD d’occasion 😉
  • Il existe aussi des magasins dont la spécialité n’est pas l’occasion mais qui proposent parallèlement au neuf, de l’occasion. C’est le cas, à Toulouse, de la librairie Gibert Joseph qui propose beaucoup de références de livres de seconde main.
▷▷ Le réseau Emmaüs

La fondation Emmaüs a été créée à l’origine par l’Abbé Pierre pour favoriser l’insertion par le travail. Aujourd’hui, Emmaüs est devenu LA référence de l’occasion, de la chinerie. C’est la caverne d’Ali Baba on trouve tout, des vêtements au presse purée en passant par les livres, les meubles et les 45 tours !

On lutte à la fois contre l’achat neuf en achetant d’occasion mais on fait aussi des affaires tout permettant à la communauté d’exister.

Dans le même esprit d’économie sociale & solidaire, on trouve également de plus en plus de ressourceries comme la Glanerie à Toulouse, association qui met en en place un cercle vertueux de valorisation des déchets, basé sur des collectes en déchetterie ainsi que sur des dons de particuliers.

▷▷ Vide Greniers/Dressings & Brocantes

Les vide-greniers sont depuis quelques années très à la mode, il ne se passe pas une semaine sans qu’il y ait autour de chez soi. Le gens y tiennent un stand pour vider leur maison et les badauds pour trouver la bonne occasion. On vous conseille de ne pas y aller avec une idée en tête car par expérience on trouve rarement ce qu’on était venu chercher. Malgré la diversité de l’offre, en cherchant bien on trouve souvent son bonheur. Il ne faut pas hésiter à s’y rendre tôt, c’est en général comme ça qu’on repart avec des bonnes affaires.

Quant aux brocantes, elles sont connues depuis longtemps pour être le lieu incontestable des antiquités et autres raretés trouvées dans des greniers par les brocanteurs. Parfois les prix sont assez chers par rapport aux vide-greniers ou Emmaüs, il ne faut pas hésiter à négocier !

Pour connaitre les vides-greniers ou les brocantes près de chez vous : rendez-vous sur vide-greniers.org ou brocabrac.com

▷▷ En ligne
  • Le Bon coin : on ne le présente plus ! Cet outil de recherche permet de trouver à peu près tout ce dont on a besoin au lieu d’acheter neuf. Le must : acheter local en sélectionnant la région voire même la ville pour trouver son bonheur. Soyez vigilants bien sûr aux annonces trop alléchantes ou aux demandes bizarres. Mais dans la majorité des cas, tout le monde y trouve son bonheur !
  • Vinted : très vite Vinted s’est imposé comme la nouvelle référence de la vente et l’achat d’occasion pour les vêtements notamment. Son avantage ? Il permet de faire des sélections poussées par taille, marques, état, localisation. On peut facilement trouver les vêtements souhaités selon nos exigences ! Mais aussi des jouets ou autres articles comme par exemple pour les jouets de Noël. En sélectionnant « playmobil » « neuf » « autour de Toulouse » nous avons dégotté 2 boites encore neuves !
  • Back Market : il s’agit d’un site en ligne de produits reconditionnés. C’est à dire des appareils électroniques qui ont déjà vécu mais qui sont 100% remis à neuf dans des usines de reconditionnement. Ils sont vendus à des prix très compétitifs par rapport au neuf.
Lit de seconde main : se meubler vintage
Quand le « vintage » s’invite dans nos intérieurs @C. l’air du temps

Le mot de la fin

Alors que pour certain.e.s c’est un réflexe, l’achat d’occasion est pour d’autre un cap psychologique qui peut être difficile à passer. Néanmoins les avantages peuvent être nombreux !

Et comme pour le reste, on vous conseille d’y aller « step by step« . On peut commencer peut-être par un livre ou un jeu, si l’idée de porter un vêtement déjà usagé incommode. Puis, quand vous vous serez familiarisé.e.s avec l’idée alors vous pourrez pousser plus loin la démarche !

Par exemple, cette année est pour nous une nouvelle étape : alors que nous sommes familières de l’achat d’occasion au quotidien, nous avons franchi le cap pour les cadeaux de Noël. Et cela n’enlèvera en rien la magie de cette fête !

Ci-dessous la vidéo réalisée avec Lucie du Blog Je deviens écolo (tournage & montage) et Nadège du Blog Un Amour au naturel, dans laquelle Claire évoque cette question des cadeaux d’occasion ⬇︎

Alors… Prêt.e.s à privilégier le seconde main pour vos achats ?

Ou déjà convaincu.e.s ?

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

3 réflexions sur “Comment (bien) acheter de seconde main

  1. Alicia D dit :

    Merci pour cet article, il est vraiment top! 👌
    J’achète beaucoup en occasion et j’adore ça ! Je vais partager l’article sur ma page Instagram, en espérant qu’il permette à quelques personnes d’avoir un regard sur leur consommation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.