En cuisine 7# Les alternatives pour une cuisine ZD

Tout acteur engagé dans une démarche zéro-déchet connait à un moment donné l’envie irrépressible de bannir le plastique de sa vie… Au point que ça devienne (sérieusement-on-parle-en-connaissance-de-cause) une obsession 🙂

Et cela vaut bien sûr pour la cuisine ! Les différents plastiques, dont la fabrication est issue de la pétrochimie, ont été très vite intégrés dans l’univers de la cuisine : faible coût de production, robustesse… Le plastique a, sur le papier, un côté qui peut-être attrayant… Sur le papier seulement !

On connait désormais la nocivité des plastiques sur l’environnement, faune & flore confondus, mais on connait souvent moins sa nocivité sur notre santé notamment lorsqu’on le chauffe. Et le plastique n’est pas le seul matériau se cachant dans nos cuisines qui, sous couvert de prouesse technique, cache des travers dangereux pour notre santé et celle de la planète.

Nous faisons aujourd’hui ensemble le tour des éléments autour de la cuisine et de la préparation des repas, pour lesquels il existe des alternatives plus saines.

Alerte : préparez la tasse de café ou de thé : c’est un article à rallonge 🙂

pour conserver-27

✩ Conserver les restes au réfrigérateur

✓ Quoi abandonner ?


Le grand favori de la conservation des restes au réfrigérateur c’est le film étirable, ou film alimentaire qui n’est autre que du PVC ou du polyéthylène. Bref du plastique… On déroule, ça sert pendant 1 ou plusieurs jours et puis, ça part à la poubelle. Dommage quand on réfléchit à ce qu’il faut comme énergie pour produire du plastique. Heureusement il existe des solutions plus saines, plus écologiques, bref plus ZD 😉 Bref on peut s’en passer sans souci !

✓ Par quoi remplacer ?


On remplace ce film jetable par des alternatives réutilisables :

  • Boites/Pots en verre : c’est LA solution la plus efficace et celle que nous retenons au quotidien. Les boites avec couvercles sont pour nous les meilleurs atouts ZD pour conserver les restes au réfrigérateur !
DSCF1868

Boites à couvercle en Pyrex® pour conserver les restes @C. l’air du temps

  • Tissus enduits : à faire soi-même ou à acheter, il s’agit d’un tissu enduit avec de la cire d’abeille. Comme une seconde peau sur une demi-pomme, comme couvercle sur les récipients ou comme un sachet : les utilisations sont multiples ! La chaleur naturelle des mains permet de façonner les bords et de moduler le tissu selon les souhaits. On vous propose de découvrir la marque Abeillons, locale et « éco-friendly » : Abeillons est composé d’un tissu en coton biologique certifié GOTS, de cire d’abeille sélectionnée dans la Montagne du Haut Languedoc, de résine d’arbres et d’huile d’olive biologique produite en France. D’autres marques existent aussi comme Bee Wrap ou Abeego mais elles sont moins locales puisque ce sont des marques américaines…
  • Charlottes en tissu : à faire soi-même ou à acheter, c’est le même principe que la charlotte sous la douche ! Un morceau de tissu cerclé d’un film élastique, de plusieurs tailles : la charlotte vous permettra de recouvrir vos récipients !
DSCF1859

Les « wraps » enduits pour remplacer le film alimentaire @C. l’air du temps

✩ Transporter son repas/son goûter 

✓ Quoi abandonner ?


Ah les sachets zippés en plastique ! Tellement pratiques pour transporter un sandwich, un goûter. Mais même si on peut penser à les laver pour les réutiliser, cela reste des déchets en sursis qui finiront un jour à la poubelle. D’autant plus que, comme évoqué plus haut, il y a toujours un risque de migration des composants plastiques vers le contenu, soit les aliments. Donc par prudence, mieux vaut les éviter 😉

✓ Par quoi remplacer ?


  • Boites/Pots en verre : congeler une soupe ou des restes peut se faire dans des boites comme par exemple ceux de la marque Le Parfait. Amener sa salade au bureau en été ou sa soupe en hiver, c’est super classe dans un bocal à vis = vous êtes parés pour une pause ZD & Chic 😉

DSCF1863

  • Boites en inox : plus léger que le verre, isotherme ou non, l’inox (acier inoxydable) est idéal pour transporter léger : boites rondes pour le goûter des enfants ou des adultes, bento à plusieurs étage pour le picnic ou le déjeuner au bureau. C’est un matériau sain (stable dans le temps et à la chaleur), pérenne car robuste (même s’il coute plus cher à l’achat il va durer certainement beaucoup plus longtemps que son équivalent en plastique) et son gros avantage est que les bactéries et les odeurs n’y adhérent pas
DSCF1876

Les boites en inox, légères et parfaites ,parfaites pour le « lunch » ou le goûter @C. l’air du temps

  • Tissus enduits « wraps » : comme évoqué plus haut, ils sont parfaits car façonnables en fonction de ce qu’on a à emballer. En un tour de main, on le plie pour emballer son sandwich de midi !

pour cuisiner-27

✩ Papier cuisson/Papier Aluminium 

✓ Quoi abandonner ?


  • L’aluminium : En 2003, l’InVS (Institut de veille sanitaire en France), dans un rapport intitulé « Evaluation des risques sanitaires liés à l’exposition de la population française à l’aluminium : eaux, aliments, produits de santé » mettait en lumière la toxicité de l’aluminium pour les plantes, les animaux et l’homme. Il est accusé régulièrement d’être cancérigène ou de favoriser la maladie d’Alzeimer. Dans le doute, préférons nous en en dispenser. D’autant plus que c’est très facile de s’en passer !
  • Le papier sulfurisé est un papier traité de manière à être imperméable et résister aux hautes températures : idéal pour les cuisson au four (papillotes, tartes, gâteaux). Ce type de papier est obtenu par trempage dans l’acide sulfurique. Vous l’aurez compris, ce n’est pas vraiment recommandable tout ça :s
DSCF1880

Du papier cuisson non sulfurisé qui finit au compost @C. l’air du temps

✓ Par quoi remplacer ?


Même s’il est préférable de privilégier au maximum les cuissons à basses températures  (comme la cuisson vapeur douce par exemple) qui respectent mieux les aliments et leurs valeurs nutritives, difficile de se passer de four pour faire cuire des cookies goûteux pour le quatre heures 😉

De notre coté, on a banni depuis longtemps le papier aluminium pour les risques évoqués plus haut et parce qu’il est facilement remplaçable.

Pour le papier cuisson, il est possible d’utiliser un papier cuisson non blanchi, sans produits additifs chimiques ni chloré, ni sulfurisé, vous le trouverez en magasin biologique. D’autant plus que celui-ci, une fois utilisé pour les fameux cookies, peut servir de matière carbonée au compost !

✩ Poêles & Casseroles

✓ Quoi abandonner ?


Le Téflon est le nom commercial d’une molécule, le polytétrafluoroéthylène (PTFE). C’est le revêtement noir qu’on retrouve sur 90% des poêles & marmites françaises, qui les rend anti-adhésives. Sauf que ce matériau se décolle et se raye avec le temps. Le problème vient de la chauffe du Téflon. Inerte et inoffensif à basse température, il devient toxique à 230ºC. Or il faut savoir qu’une poêle atteint les 250ºC après quelques minutes en cuisson normale… En premier lieu : vérifier ses ustensiles en Téflon, si le revêtement est altéré : il faut les remplacer immédiatement. Pour le reste, on essaie de les remplacer au fur et à mesure.

DSCF1888

Tous à nos poêles… en Inox @C. l’air du temps

✓ Par quoi remplacer ?


  • Le fer : les poêles en fer (alliage fer + 2% de carbone maximum) reste une bonne alternative écologique. D’une part car elles sont constituées à 99% de fer (matériau recyclable) mais également car leur durée de vie est élevée de qui en fait un produit pérenne (les poêles de la marque DE BUYER par exemple sont garanties à vie). Très utilisé en restauration, une fois le culottage réalisé, il permet une cuisson sans adhérence. Petits bémols à nos yeux : le poids et le lavage à la main obligatoire (lave-vaiselle interdit).
  • L’acier inoxydable : L’acier inoxydable 18/10 a des propriétés anti-adhésives naturelles (il suffit de connaître les règles de cuisson) et ne rouille pas. Il permet de cuire tous types d’aliments sans adhérence et sans ajout excessif de matière grasse. C’est un matériau léger, qui peut tremper dans l’eau, se nettoie facilement et – argument incontournable – il passe au lave-vaisselle ! Côté prix en neuf, inutile de tourner autour du pot : les ustensiles revêtus de Téflon (pour la plupart fabriqués en Chine) se vendent près de 3 fois moins cher que ceux en acier inoxydable et fabriqués dans l’hexagone. Cependant, une attitude éco-responsable c’est aussi miser sur la qualité et la pérennité des objets (la faible garantie des produits en Téflon donne une idée de la faible durée de vie des produits).

DSCF1900.jpg

  • La fonte : elle a comme particularité d’accumuler la chaleur, de la conserver et de la diffuser de manière homogène. C’est donc un matériau particulièrement adapté pour mijoter ou cuire à l’étouffé des plats en sauces ou des légumes. Elle a comme inconvénient principal son poids important.
  • Les poêles en céramique : la fausse bonne idée ?

    Les poêles anti-adhésives en céramique sont rapidement arrivées sur le marché comme alternative « green » ou « écologique » au Téflon. Leur fabrication nécessite cependant plusieurs couches de produits chimiques et restent très peu durables, puisque l’anti-adhésif ne résiste pas plus d’un an environ selon différents témoignages. Le revêtement se mélange alors aux ingrédients, et laisse apparaître à nu l’aluminium qui entre en contact avec vos préparations. Sans plus de recul sur ce type de produits, on ne saurait les conseiller.

DSCF1872

La vie sans plastique c’est magnifique @C. l’air du temps

✩ Récipients & ustensiles plastiques

✓ Quoi abandonner ?


Le talon d’Achille du plastique c’est sa dégradation thermique quand on le chauffe ou qu’on le brûle. La chaleur a pour conséquence de libérer des produits chimiques dans les éléments en contact avec le plastique ou dans l’air (dans le cas de la combustion) : exemple quand on réchauffe un plat au micro-ondes, quand on utilise un ustensile en plastique pour cuisiner en contact d’une poêle chaude… Bien que difficilement quantifiable, il est désormais reconnu que cela représente des risques plus ou moins grands pour la santé.

✓ Par quoi remplacer ?


Dans un premier temps, on adopte le réflexe de ne plus réchauffer de plats au micro-ondes dans un contenant plastique. Si on a des contenants plastiques existants, et qu’on s’en sert pour la conservation au frigo, on transvase ce qu’on souhaite chauffer dans un bol ou contenant en verre/porcelaine lors de la cuisson.

On remplace au fur et à mesure ses boites plastiques en achetant ou en chinant des contenants à couvercle en Pyrex® ou en verre. Emmaüs en regorge 😉

Pour les ustensiles, on privilégie :

  • Le bois : matériau sain et solide, on le choisit soit de seconde main, soit réalisé avec des bois de forêts durablement gérées…
  • L’inox : matériau pérenne, ces ustensiles deviennent trans-générationnels 😉 Il même possible d’en trouver en parfait état chez Emmaüs ou sur un vide-grenier à des prix imbattables !
DSCF1878

Des ustensiles sans plastique @C. l’air du temps

✩ Moules en silicone 

✓ Quoi abandonner ?


Oh il sont mignons ces petits moules en silicone, en forme de nounours ou de coeur ! La fièvre pour les moules en silicone a peut-être frappé certains d’entre vous 😉 A savoir qu’il existe deux sortes de silicone (en élastomères de silicone plus précisément) : les moules en silicone peroxydé et les moules en silicone platinium. Les premiers (les moins chers et les plus répandus en supermarchés) perdent de la matière à partir d’une certaine température, les seconds résistent plutôt bien à la chaleur. A l’achat, il est possible de discerner les 2 : en pinçant et en pliant les moulesSi une légère poudre blanche se forme cela veut dire que le moule n’est pas de bonne qualité.

Bref dans les deux cas, il y a un risque de migration du plastique vers les aliments à la cuisson. Si vous souhaitez les conserver, il est possible de les utiliser comme moule pour les préparations froides ou des cosmétiques solides par exemple. Dans le doute, de notre coté, on s’en est débarrassé.

✓ Par quoi remplacer ?


Il existe des moules en acier inoxydable, de formes et tailles variées. Notamment pour les cannelés par exemple.

Il est aussi possible de privilégier, pour les muffins par exemple, des moules en papier non blanchi, qui peuvent ensuite être mis au compost !

Pour le reste ici aussi, préférer les plats et moules en verre ou céramique.

autour des repas-27

✩ Papier essuie-tout

✓ Quoi abandonner ?


La « révolution » en cuisine, fortement ancrée dans les moeurs françaises notamment : le papier essuie-tout (ou « Sopalin ») est un papier super absorbant (autant qu’un éléphant selon certaines pubs LOL) qu’on dégaine dès qu’on besoin de s’essuyer les mains, d’éponger une tâche en cuisine. Son but premier étant d’absorber l’eau, il est donc insoluble dans l’eau. A raison de 2 paquets par semaine son coût de revient est d’environ une centaine d’euros par an : il est très facile d’économiser sur ce poste, votre porte-monnaie vous dit merci et la planète aussi 😉

✓ Quoi remplacer ?


Quelles alternatives ? :

  • Les torchons : le torchon est votre meilleur ami : il essuie les mains, plié il sert de manique pour attraper le plat dans le four, il essuie le verre renversé sur la table, on s’essuie les mains en pleine préparation du plat du jour. Mais par-dessus c’est LE meilleur ami des parents : sa grande dimension en fait la parade contre la purée sur le pyjama ou la pâte à tartiner sur le museau. Et ensuite : zou à la machine à laver 😉
DSCF1856

Le roi de la cuisine, c’est le torchon 😉 @C. l’air du temps

  • Les serviettes : pourquoi utiliser du papier jetable pour s’essuyer la bouche à la maison ? Comme quand nous étions petits : on revient à la serviette avec le rond marqué à notre nom. Chacun la sienne et à la fin de la semaine : zou à la machine à laver 😉 On fouille les armoires des mères et des grand-mères ou on se balade à Emmaüs ou sur les vides-grenier, c’est souvent monnaie courante !
  • Il existe même des créations de papier essuie-tout réutilisable : à tester, nous n’avons pas eu l’occasion 😉 Si cela vous intéresse, jetez un oeil sur Etsy : vous trouverez certainement le modèle qui vous convient

Néanmoins si vous y avez encore recours, le papier essuie-tout étant biodégradable, il est possible de le composter lorsqu’il a été utilisé pour absorber des matières organiques.

✩ Cure-dents / pics apéro

✓ Quoi abandonner ?


Les petits pics cocktail en bois pour éviter que tout le monde mette les doigts dans les olives, ça vous parle non ? 😉 Et du coup, faute d’avoir un compost, à raison d’un apéro de 6 personnes par personne, on peut rapidement jeter 300 pics en bois à l’année. C’est quand même dommage non, de mettre des arbres à la poubelle ?

✓ Par quoi remplacer ?


Leurs cousins en acier inoxydable ! Pérennes, robustes, ils passent les générations (peut-être en trouverez vous dans le grenier ?!) Et surtout réutilisables à l’infini !

en bref-27

Pour résumer 😉

On limite/supprime :

  • L’aluminium
  • Les plastiques et ses dérivés
  • Le Téflon
  • Les matériaux synthétiques

DSCF1850On privilégie :

  • L’acier inoxydable
  • Le bois
  • Le verre/pyrex
  • La porcelaine
  • Les matières naturelles

DSCF1869

Et vous ? Quelles sont vos habitudes en cuisine ?

Aviez-vous connaissance des dangers de certains matériaux pourtant usuels ?

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

6 réflexions sur “En cuisine 7# Les alternatives pour une cuisine ZD

  1. poli dit :

    Je suis de la génération élevée dans le « tout-plastique, Téfal, Tupperware » alors que mes parents étaient de la génération « fonte,bois, verre »…
    J’ai mis des années à me débarrasser de mes vieux plats et ustensiles hérités de ma mère, ou achetés. Une dizaine d’années quand même !
    Je fonctionne comme vous : zéro Sopalin, tups, film alimentaire ou alu.
    Le plus compliqué a été de faire adhérer mes enfants (18 et 21 ans), mais comme c’est moi qui fais les courses… je n’achète plus tout ça !
    Pour conserver au frigo, j’utilise des bols avec une assiette dessus, je ne voulais pas dépenser encore même si les plats Pyrex avec couvercle sont très sympas et surtout, très pratiques puisque transparents !
    Pour l’instant, le seul plastique qui me reste est celui du bol de mon mixeur Magimix, 20 ans d’âge, inusable mais le plastique est usé +++ J’hésite à investir ?
    Merci pour cet article qui me « parle » beaucoup !
    Je trouve génial que vous, très jeunes, ayez cette conscience de la nocivité du plastique.

    J'aime

    • C.l'air du temps dit :

      Tout est une question d’habitude effectivement et il est parfois difficile d’imaginer faire autrement. Alors le mieux est de le faire petit à petit 😉 D’autant plus que toutes ces inventions ne sont que du superflu, comme vous le dites très bien un bol avec une assiette dessus fait très bien l’affaire (d’ailleurs on fait comme vous !). Merci Poli pour votre retour enthousiaste et ravies que cet article vous ai plu ! A très vite
      Claire & Camille

      J'aime

  2. campagnarde dit :

    Bonjour, cet article tombe à pic puisque je suis dans la même démarche : me débarrasser du plastique, du toxique et du jetable pour du verre, de l’inox etc … Ma grande fille me donne des conseils, elle est plus en avance que moi à ce sujet mais avec un ami ingénieur chimiste, elle a toutes les infos à domicile 😉
    Je pense que les jeunes générations sont plus sensibles à l’environnement et ont envie de laisser une terre « saine » à leurs enfants.
    Bravo pour ce blog.

    J'aime

    • C.l'air du temps dit :

      Bonjour !
      Tout d’abord bienvenue 🙌
      Merci pour ce gentil retour, nous sommes vraiment ravies de voir que les petites graines que chacun de nous répand deviennent peu à peu une conscience collective sur notre santé et l’avenir de la planète ! À très vite par ici 😉
      Claire et Camille

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s