Pourquoi & comment composter

By Ca.

Le compostage, également appelé valorisation organique, c’est basiquement redonner à la Terre ce qu’elle nous a donné en premier lieu. 

Kesako ? 💡 Une grande partie de ce que nous avons l’habitude de jeter dans la poubelle classique pourrait en réalité avoir une seconde vie en servant d’engrais. Les déchets alimentaires sont biodégradables, c’est-à-dire que la dégradation/décomposition fait partie de leur « cycle de vie » et ne nécessite pas l’intervention de l’Homme. C’est l’essence même des produits issus du vivant.

« Oui mais je vis en appartement », « ça pue » , « c’est contraignant », « on ne peut pas tout y jeter »

Et si on vous prouvait que le compost, c’est aussi fait pour vous ?

 

 ☆ Qu’est-ce que le compost et pourquoi l’adopter ?

Une peau de banane, un trognon de pomme, des croutes de fromage ou encore des déchets végétaux sont autant de déchets que nous avons pris l’habitude de jeter dans notre poubelle des non recyclables. De là, ils finissent incinérés à la déchetterie ou laissés en dégradation à l’air libre dans une décharge avant d’être enfouis.

Or, dans un cas comme dans l’autre, on ne peut pas tirer profit de leur décomposition qui mérite pourtant d’être valorisée.

  2-2017-01-22-16-01-44
Des coquilles d’oeufs, du marc de café et le trognon de la salade @C. l’air du temps

 


C’est là que le compostage redonne du sens !


Il s’agit simplement d’un procédé qui permet de reproduire à une micro échelle et dans un espace confiné – ou non – le processus naturel de décomposition qui a lieu dans la nature. En effet, l’oxygène présent dans l’air va aider à dégrader ces déchets. Le mélange va chauffer et se décomposer en matière organique fraîche grâce à des bactéries.

6-2017-01-22-16-06-04

ça grouille par ici ! @C. l’air du temps

 

☆ En chiffres !

30% des déchets d’un foyer français sont organiques et pourraient être valorisés par le principe du compost. La promotion du recours au compost fait ainsi l’objet de politiques publiques. En ce qui concerne Toulouse Métropole, le Plan Local de Prévention des Déchets annuel prône la réduction des déchets à la source et le compost sert clairement cet objectif.

De quoi prendre exemple : la ville de San Fransisco fait parler d’elle depuis 2002 en affichant une « green attitude » qui bat des records : en effet, la valorisation des déchets (compostage et recyclage confondus) atteint à l’échelle de la ville 80% ! Les déchets organiques retrouvent véritablement une seconde vie puisque les agriculteurs avoisinants la ville s’arrachent ce nouvel or brun pour leurs cultures.

3-2017-01-22-16-02-05

Et on mélange ! @C. l’air du temps

 

☆ Pourquoi est-ce accessible à tous ?

Que l’on vive en appartement ou en logement individuel, le principe du compost est accessible à tous. Là, tout de suite, vous avez un petit doute n’est-ce pas ? Et pourtant…

Par ici, pour un petit topo sur les différents types de compost :

  • Les trois premiers sont réservés pour des maisons individuelles ou aux personnes ayant accès soit à un jardin collectif en résidence soit à un jardin partagé de quartier ou encore aux composteurs collectifs de la collectivité (voir plus bas) ; 
  • Les deux suivants sont plus adaptés à une vie urbaine et aux petits appartements.

 

▷▷ Composteur à bac

En bois ou en plastique, il fonctionne avec un système de couches : un peu de vert, un peu de brun et on mélange. Le compost doit être remué régulièrement pour permettre l’aération et donc l’oxygénation nécessaire au bon fonctionnement de votre compost !

> Avantages : en bois, protège des intempéries et du froid, pour les plus bricoleurs il est même possible d’en fabriquer un soi-même ; en plastique, favorise la prise de chaleur, un peu comme un effet de serre

> Inconvénients : pour celui en bois, le coffrage s’abime un peu plus vite dans le temps ; quant à celui en plastique, esthétiquement parlant c’est pas trop ça (nb. pensez à privilégier les bio-plastiques)

 

1-2017-01-22-16-10-33

Les composteurs à bac de Papa @C. l’air du temps

▷▷ Composteur à tambour

Fonctionnant comme une machine à laver, ce principe de compost permet une aération facilitée : le tambour est manuellement tourné chaque jour à la manivelle. Le produit fini est obtenu plus rapidement : 4 mois contre 10 voire 12 normalement.

Avantages : aucune odeur, reçoit les déchets de jardins

> Inconvénients : pas de produits laitiers, carnés ou encore de boissons

 

▷▷ Composteur à l’air libre

Il s’agit simplement d’un tas de déchets que l’on laisse se dégrader à l’air libre

Avantages : plus naturel

> Inconvénients : odeurs fortes, attire les animaux, nécessite un grand terrain

 

▷▷ Le son de Bokashi

Il s’agit d’un processus de fermentation plus qu’une méthode de compostage. Le Bokashi est en réalité un agent activateur de biodégradation. Après il suffit d’un seau et en deux semaines vos déchets auront atteint un stade de fermentation suffisant pour être valorisés en engrais.

> Avantages : esthétique, discret et inodore, reçoit les produits laitiers/viandes/poissons

> Inconvénients : nécessite l’achat régulier de la poudre de Bokashi

 

▷▷ Lombric-Composteur

Il s’agit de faire travailler des petits vers qui agissent pour transformer les déchets en compost

> Avantages : convient aux appartements

> Inconvénients : pas de déchets d’origine animale

 

 ☆ Que jeter dans son compost ?

La règle de base c’est la mixité, la variété : traditionnellement, on dit


50% de BRUN et 50% de VERT


Pourquoi ?  Les matières VERTES (épluchures, herbes fraiches, fruits & légumes, marc de café) sont des matières azotées, les matières BRUNES (feuilles mortes, cartons, brindilles, papier journal) sont des matières carbonées.

infographie

Les couches du compostage en bac @Toulouse Métropole

 

Un bon équilibre entre le carbone et l’azote facilitera le processus de transformation des matériaux en un compost de bonne qualité.

On étudie ça catégorie par catégorie :

 

▷▷Déchets de jardins

> Oui : tontes de pelouse, tailles de haies, branchages, feuilles mortes, mauvaises herbes, fanes de légumes, pailles/foin, écorces d’arbres

> Non : les déchets mentionnés ci-dessus s’ils ont fait l’objet d’un traitement chimique, déchets végétaux trop grossiers, mauvaises herbes montées en graines, coupes d’arbres résineux, terre/gravier/sable/cailloux

 

▷▷ Déchets de cuisine

> Oui : épluchures de fruits et légumes, restes de fruits et légumes pourris, marc de café, thé y compris filtres et sachets, restes de repas (légumes/pâtes/riz/pain), coquilles d’oeufs concassées

S’agissant des croûtes de fromage, on les y jette et on ne rencontre pas de problèmes – mais rien d’officiel par rapport à la possibilité de les jeter dans votre compost : donc c’est à votre bon vouloir, dans tous les cas si vous décidez de les y jeter, pas de croutes avec de la cire ! 

> Non : restes d’aliments d’origine animale, coquillages et coquilles de mollusque, produits laitiers, huiles végétales ayant servi à la cuisson ou friture, noyaux, coques de noix ou en très petites quantités

 

▷▷ Déchets non alimentaires

> Oui : fleurs fanées, sciure et copeaux, cendres de bois froides, essuie-tout, serviettes, mouchoirs en papiers non souillés par la maladie, papier journal, cartons bruns

> Non : excréments d’animaux domestiques et litières, poussières domestiques, produits chimiques, gravats/plâtres, mégots, chardons de barbecue, couches-culottes, déchets médicaux, papiers imprimés en couleur

 

5-2017-01-22-16-05-37

☆ Que faire de mon compost ?

Quand le compost est mûr (c-a-d quand il a un aspect homogène et une couleur sombre, une odeur de terre de forêt), vous pouvez l’utiliser en engrais soit en épandage soit en support de culture. Le compost est un fertilisant qui doit absolument être mélangé avant d’être utilisé. Si vous avez trop, vous pouvez aussi le donner autour de vous. N’attendez pas trop car avec le temps le compost perd ses qualités ! 😉

Sinon, il est aussi possible de laisser vivre son composteur sans nécessairement utiliser le compost : l’activité à l’interieur du composteur se charge de réduire la taille de ce qu’on lui donne 🙂

 

 ☆ Pour tous les Toulousains !

Plusieurs possibilités vous sont offertes par la municipalité :

  • Le compostage individuel : le bac plastique ou bois vous est délivré par la ville contre une participation financière allant de 15 à 25€ selon le volume et, en bonus, vous avez droit à une petite formation
  • Le compostage en pied d’immeuble : il faut au minimum 7 foyers volontaires pour obtenir l’installation d’un système de compost en pied d’immeuble dont 2 foyers dits référents qui assureront la gestion ainsi que le suivi avec la municipalité. L’accord des autres résidents sera toutefois nécessaire. Enfin, pour des raisons pratiques évidentes, la copropriété doit posséder les déchets végétaux nécessaires à la composition et au développement du compost
  • Le compostage en structures éducatives : le compost fait partie des projets éducatifs à l’environnement soutenu par la ville. C’est pourquoi on peut retrouver ces systèmes en centres de loisirs et périscolaires
  • Le compostage en jardins publics : n’avez-vous jamais remarqué les bacs à compost au Jardin des Plantes, Jardin Royal ou Grand Rond ? Saviez-vous qu’ils étaient alimentés par les déchets verts des jardins mais aussi par les déchets de cuisine des toulousains. Attention, en phase de test et face au succès : places limitées, pour plus de renseignements envoyer un mail ou téléphoner au 05 61 22 22 22

7-2017-01-22-16-09-56

Vous pouvez aussi vous rapprocher d’associations de quartier ou de certains regroupements d’entreprises qui développent des jardins partagésnotamment le FabLab Artilect. Du point de vue de la règlementation locale, on vous invite quand même à vérifier la légitimité de l’installation histoire d’éviter les problèmes 😉

Et nous ?

Au préalable, nous avions opté pour une solution mutualiste familiale (merci Papa&Maman), ils recueillaient chez eux notre compost.

Depuis presque 2 ans, ayant un petit jardin citadin, Claire a mis en place un composteur en bois de 400 litres, distribué par la ville de Toulouse, pour la somme de 15 euros. Depuis, il sert de composteur mutualisé pour Camille mais aussi pour Lucie, voisine, amie et Bloggeuse écolo comme nous 😉

 

 

Convaincus ?

Prêts, Feu, Compostez

 

2 réflexions sur “Pourquoi & comment composter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s